Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

VARAHA, le sanglier cosmique (divinité indienne)

Le mythe de Varaha, le « cochon sauvage cosmique » se trouve dans le Varaha Purana, un des puranas les plus récents. Le récit suivant est inspiré de la trad. de J. A. Dubois.

Après le Déluge (Pralaya), la terre resta d'abord submergée, ensevelie sous les eaux de l’Océan. Brahma, le Dieu-créateur alla donc trouver Vishnou, le dieu-sauveur. Après lui avoir adressé ses hommages, Brahma, que le déluge avait réveillé et qui s’apprêtait à reprendre son rôle créateur, s'adressa à lui en ces termes :

« Comment veux-tu que je crée des êtres, sans avoir un lieu pour les y déposer ? La terre est entièrement submergée, et il n’existe nulle part où les créatures puissent se reposer et survivre. »

Vishnou s'incarna alors une nouvelle fois sur Terre, cette fois dans le ventre d’une laie. À sa naissance, il n’était pas plus gros qu'un pouce, mais bientôt il prit une taille monstrueuse. Les prajapatis, qui furent chargés par Brahma de créer l'univers, voyant le jeune sanglier déjà si robuste, lui offrirent leurs hommages :

« Vive le dieu né d'une laie ! Vive le dieu-sanglier ! s’écrièrent-ils dans les transports de leur zèle en le voyant. Nous t'invoquons, ô Grand dieu-sanglier, continuèrent-ils, car nous avons confiance et si nous mettons notre espoir en toi, c'est que nous y avons reconnu Vishnou, le créateur et le sauveur de toute chose ! Achève donc notre ouvrage, Grand Dieu car ce n’est pas sans dessein que tu as pris la forme d’un sanglier ! Ramène donc la terre au-dessus des eaux, afin qu'elle soit de nouveau capable d’accueillir ses habitants ! »

Ceci dit, ils entonnèrent à nouveau en chœur ses louanges : « Gloire soit au dieu-sanglier ! Vive le dieu-sanglier ! »

Le sanglier, qui se nommait Varaha, agréablement flatté par ces louanges, gratta alors le sol de ses pieds, prit son essor, poussa un long cri lugubre, et se précipita dans les abîmes de l’Océan. Dès lors, les habitants du Svarga, les dévas comme les rishis, tous jetèrent en écho des cris de joie, sachant que bientôt les créatures pourraient à nouveau arpenter la Terre et leur dédier rituels, offrandes et prières.

Après s'être lavé dans le sang qui jaillissait du cadavre d'Hiranyaksha, le roi des démons qui avait enlevé la Terre pour la détenir prisonnière au fond de l'océan et qui avait été mis à mort par Matsya, le sanglier, d'un coup de ses défenses, souleva la Terre des abîmes. Ceci accomplit, le sanglier prit pour épouse la Terre, qui de nouveau put héberger la vie.

De la rencontre de Varaha et de la Terre fut conçu la planète Mars, qui se nomme Mangala en sanskrit.

De Varaha naquit aussi Varahi, qui est sa shakti ainsi qu'un des rares avatars féminins de Vishnou. Au Népal, la truie Varahi est la gardienne de la vallée de Katmandou : elle protège la vallée du Choléra.

VARAHA, le sanglier cosmique (divinité indienne)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article