Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le SANGLIER (animal sacré)

Le sanglier joue un rôle important dans les cultures celtes, nordiques et hindoues ; il est le fidèle compagnon du dieu Freyr, et une des réincarnations la plus populaire de Vishnou (Varaha).

Parmi de très nombreuses mentions du cochon céleste, citons Heimdall, fils adoptif d'Odin, qui fut nourri du sang d'un sanglier. Ou Sæhrimer, le sanglier « garde-manger » des habitants du Valhalla :

Les guerriers, ou les Einhériens, qui s’en vont au combat le matin pour retourner à Valhalla le soir, de quoi vivent-ils ? Ils sont nourris du lard délicieux que fournit le verrat châtré, nommé Sæhrimer, qui bien qu’il se laisse tuer le matin, reparaît toujours sain et sauf le soir. 

S. Picard, Précis de la mythologie scandinave.

Mentionnons aussi, selon le témoignage de Tacite (Germanie, 45), la déesse-mère des Baltes, dont l'animal véhicule était un sanglier. Les Baltes allaient au combat accompagnés d'une idole représentant cette bête, pensant que la déesse assurait ainsi la victoire à ses adorateurs.

Souvent représenté sur les médailles gauloises, le sanglier est l'animal associé à la caste des druides. Les marcassins représentent alors les disciples du druide (cf. A. de la Borderie, Les Véritables prophéties de Merlin). Cette relation, basée sur une subordination absolue du disciple à son maître, se retrouve à l’identique dans les écoles initiatiques et mystiques pythagoriciennes et indiennes.

Le sanglier était un animal sacré, totémique, symbole de virilité et de courage pour les Celtes. [...] La tête de sanglier était souvent représentée sur les boucliers, sur les pommeaux d'épées et elle formait très fréquemment le pavillon des carnyx, ces trompes de guerre destinées peut-être à impressionner l'ennemi. Nombreux sont dans les mythologies celtiques, les rois ou les princes qui poursuivent dans une chasse sans fin un sanglier, spécialement un sanglier blanc qui va les entraîner dans l’autre monde.

M. Chevaux. Le cerf et le sanglier dans l’espace français.

La première trace du culte du sanglier ne se trouve pourtant ni en Inde, ni en Europe, mais au sud de l'Anatolie, dans un site qui remonte à plusieurs millénaires avant la première trace des proto-indo-européens en Asie centrale. C'est en effet sur le site de Gobekli Tepe, dont les vestiges remontent à 12 000 ans, plus précisément sur de larges stèles en formes de « T », que l'on trouve gravées des silhouettes de sangliers vaillants et féroces, symbolisant, peut-on avancer sans crainte, la puissance imparable du monde sauvage.

Le SANGLIER (animal sacré)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article