Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

L'OURS (animal sacré)

Dans la mythologie slave, originaire d'Asie centrale et inspirée par la Sibérie, c'est l'ours qui est le maître de la nature. Le dieu de la nature s'appelle d'ailleurs Vélès, un nom dérivé de l'adjectif « velu » et qui se traduit en slave par « ours ».

Chez les Celtes :

« La divinité celtique Artio doit son surnom de « déesse-ourse » à l'animal sous la forme duquel elle apparaît toujours en sculpture et en peinture. Elle était pour les Celtes ce que Diane était pour les Romains et Artémis pour les Grecs : la déesse de la Chasse et de la Fertilité. Et comme dans la mythologie grecque Artémis est la sœur jumelle d'Apollon, le dieu de la Lumière, Grannus, l'Apollon des Celtes est le frère d'Artio. Comme les Grecs et les Romains, les Celtes vénéraient leur dieu au bord des sources. La statue la plus connue, un onze de la région de Berne, montre Artio portant d'un main une coupe, de l'autre des fleurs et des fruits. Une sculpture représentant Grannus, l'Apollon celtique, trouvée il y a dix ans seulement dans la région d'Aix-la-Chapelle, prouve que le culte celtique y était pratiqué. A Bodendorf, près de Trèves, il existe une pierre votive dédiée à Artio, la Diane des Celtes. » H. Weisweiler, Charlemagne et le secret d'Aix-la-Chapelle.

L'OURS (animal sacré)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article