Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

La LYCANTHROPIE et le mythe de la pelisse

 

Un des mythes les plus persistants à travers le monde indo-européen est celui de la métamorphose, en particulier en loup ou en ours. Ce thème évoque lui aussi l'univers chamanique, peuplé d'un panthéon d'esprits animaliers, la plupart inspirés des plus gros mammifères ou oiseaux (ours, loup, cheval, buffle, aigle, etc.)

Dans la Description de la terre (2, 1), Pomponius Mela évoque le peuple scythe des Neures, chez qui :

tout individu peut, s’il le veut, à une époque déterminée pour chacun, se métamorphoser en loup, et reprendre ensuite sa première forme. 

La lycanthropie se retrouve dans la culture germanique sous les traits du guerrier berserker et dans d'autres traditions folkloriques sous la forme du célèbre loup-garou (Lais de Marie de France). La transformation en créature incontrôlable est cependant plus considérée comme une maladie que comme une véritable malédiction.

Une variation sur le thème de la lycanthropie est le revêtement par un héros d'une pelisse. La pelisse permet de le cacher aux yeux de la collectivité, tout en lui permettant d'agir « sous couvert ». Cette pelisse, c'est aussi la cape d'Héraclès composée de la peau du lion de Némée. C'est avant tout un signe de virilité, de puissance ; l'homme domine à la fois la nature, mais aussi sa propre nature.

Dans le contexte chamanique, la pelisse est un costume classique. Elle permet au chamane de se mettre littéralement dans la peau de son animal totem. En dansant, le sorcier imite l'animal qu'il tente de rejoindre dans le monde des esprits. Celui qui revêt la pelisse devient alors le loup ou l'ours. Il laisse sa nature le submerger pour ne plus faire qu'un avec son animal intérieur, donc avec sa nature sauvage. Cette nature implacable, les peuples primitifs la considéraient comme la seule vérité et la seule entité digne d'être étudiée, écoutée et comprise.

La LYCANTHROPIE et le mythe de la pelisse

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article