Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le mythe des origines du peuple KURDE

« Le Shah-nameh ou Livre des rois, de Ferdowsi, explique à sa manière l’origine des Kurdes ; il la reporte au temps de Zohak, ce monarque légendaire qui, dans la tradition persane, succède au glorieux Jamshid, et règne après lui, pendant mille ans, sur l’Iran, que désole sa cruauté. Ce Zohak était un méchant roi, allié d’Iblis ou du diable ; de chacune de ses épaules sortait la tête d’un serpent noir, et chaque jour on servait une cervelle d’homme à chacun de ces serpents. On amenait donc tous les matins aux cuisiniers de Zohak deux jeunes gens qu’ils tuaient et qu’ils accommodaient de leur mieux. À un certain moment, les cuisiniers de Zohak se trouvent être deux hommes pieux et bons, dont le cœur s’attendrit sur les victimes qu’ils sont obligés de sacrifier : ils réussissent alors, à force d’art, à tromper les serpents : ils mêlent en égale proportion, dans le plat qu’ils leur servent, une cervelle d’homme et une cervelle de mouton. Grâce à cette ruse, des deux malheureux qui leur sont amenés, ils n’en tuent plus qu’un chaque jour ; ils cachent l’autre et le mettent en sûreté. "Lorsque les cuisiniers en avaient rassemblé deux cents, ils leur donnaient quelques chèvres et quelques moutons, sans que les jeunes gens sussent de qui leur venait ce don, et ils les envoyaient dans le désert. C’est d’eux qu’est née la race actuelle des Kurdes, qui ne connaissent aucune habitation fixe, dont les maisons sont des tentes, et qui n’ont dans le cœur aucune crainte de Dieu" » G. Perrot, Les Kurdes de l’Haimaneu.

Le mythe des origines du peuple KURDE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article