Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

KRISHNA apparait sous sa véritable nature (récit indien)

Vishnou s'incarna un nombre incalculable de fois à l'intérieur des enveloppes charnelles des gourous qui prêchent sa tradition, ainsi que la parole de Krishna délivrée dans la Bagavad Gita. La métamorphose de Krishna en Vishnou constitue le climax de la Bhagavad Gita. Elle intervient au chapitre 10 et laissera Arjuna pantois et horrifié. Krishna, « le Noir » s'est alors révélé sous sa véritable nature, celle du cosmique et amoral Vishnou :

*

Ses nombreuses têtes étaient tournées dans toutes les directions, et ses innombrables yeux scrutaient tout ce qui pouvait être scruté dans l'Univers. Ses vêtements éclatants étaient recouverts de guirlandes de fleurs et il émanait de lui l'essence du plus délicieux des parfums.

Mille soleils réunis au zénith du ciel ne lui étaient pas comparables en splendeur : une multitude de bijoux ornait sa céleste beauté, tandis que ses dizaines de bras portaient toute sorte d'armes divines, comme le disque, la massue ou la conque, qui, sur le champ de bataille, annonçait jadis la victoire des troupes aryennes.

Au-dedans du corps du dieu des dieux, Arjuna vit l'Univers tout entier dans son unité comme dans sa diversité. En lui, se trouvait l'ensemble des dieux, dont Brahma qui est assis sur son trône de lotus, relié à lui par son ombilic, ainsi que la multitude des êtres vivants, comprenant les rishis célestes et Shesha, le Serpent Cosmique.

Ses bras n'avaient pas de fin, et de son corps jaillissaient une multitude de torses, de visages, de bouches dont émanait le feu sacré, ainsi que des yeux innombrables, qui sont comme le Soleil et la Lune… Innombrables aussi étaient ses jambes, ses pieds, ses dents acérées…

Krishna était alors sans fin, sans milieu, sans commencement, car il était la forme universelle. Il était l’Indivisible, la connaissance suprême, le trésor tout autant que le roi de l'Univers. Immortel, c'est lui qui maintenait le Dharma, la loi immuable qui soutient l'Univers.

Arjuna comprit que c'était grâce à la chaleur de Krishna que s’échauffait l'Univers et il put constater qu'il remplissait à lui seul tout l’espace entre le ciel et la Terre. Il n'existait pas de régions dans le cosmos qu'il n’enlaçait. À sa vue, si terrible, les trois mondes s’ébranlaient…

Dans l'espace, les créatures célestes se dirigeaient vers Vishnou en joignant leurs mains en prière, récitant tes louanges, animées par sa crainte et son amour. Ceux qui le célébraient chantaient de sublimes cantiques qui résonnaient entre les étoiles. Ceux qui entraient en contact avec Lui n'avaient plus jamais faim.

Arjuna vit son visage armé de dents menaçantes et semblables au feu qui embrasera le monde à la fin des temps. Comme les insectes volent dans les flammes d'une bougie, Arjuna vit les vivants courir sans retenue pour se perdre dans la bouche de Vishnou. Semblables à d'innombrables rivières courant droit vers l'océan, les maîtres de la terre, ainsi que leur armée tout entière, se précipitaient dans sa bouche pour finir entre ses dents acérées, suspendus, têtes et corps fracassés.

Alors, Arjuna comprit que Krishna n'était autre que le temps qui détruit l'Univers. Il vit sa langue se délecter de générations et son gosier déborder de lignées entières. Mais il le voyait aussi combler chacun de sa lumière et chauffer chaque existence de ses rayons.

KRISHNA apparait sous sa véritable nature (récit indien)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article