Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

YIMA, le premier homme (mythe perse)

Yima arpentait alors la Terre en compagnie de sa sœur jumelle Yimeh. Ce sont les parents de l'humanité.

S'inquiétant de l'arrivée prochaine d'Angra-Mainyu sur Terre, Ahura-Mazda se rendit auprès de Yima pour lui demander d'être son ministre, c’est-à-dire d'être celui qui porterait sa parole sur Terre et défendrait sa loi. Malgré l'honneur d'être le premier des mortels à avoir la chance de parler à son créateur, Yima déclina l'invitation. Alors, plutôt que d'être son ministre, le dieu juste et bon lui proposa d'assurer la prospérité de l'humanité tout entière ainsi qu’à chacune des existences terrestres. Yima accepta de bon cœur et trois cents ans durant, il régna en roi idéal. Pour asseoir son autorité, Ahura-Mazda lui offrit un sceau et une dague, deux objets incrustés d'or.

La Terre connut son âge d'or et se remplit d'hommes, de femmes, de troupeaux et d'oiseaux. Pour qu'elle soit pérenne, Yima divisa la société humaine en quatre castes : les prêtres, les guerriers, les artisans et les paysans.

Les prêtres étaient chargés du culte d'Ahura-Mazda, des rituels civils et de l'enseignement.

Les guerriers étaient en charge de faire régner l'ordre et de défendre la terre. Eux seuls étaient autorisés à faire couler le sang. Leur pouvoir sur les royaumes qu'ils administraient était temporaire et ne s'exerçait que sous le contrôle du pouvoir intemporel des prêtres.

Quant aux artisans et aux agriculteurs, ceux-là travaillaient à faciliter la vie des gens ou travaillaient la terre. Ces deux castes n'avaient absolument rien d'autre à s'occuper et vivaient dans la paix et la sécurité que leur assuraient les deux autres castes.

Sous la direction du vertueux Yima, l'âge, le besoin, la mort, les maladies et le climat trop chaud furent bannis de la surface de la Terre. Pourtant, l’omniscient Ahura Mazda rendit une nouvelle foi visite à Yima afin de le mettre en garde contre la surpopulation.

« Que puis-je faire pour y remédier ? » lui demanda Yima.

Et son dieu de lui répondre :

« Enfonce ta dague dans le sol, tiens-toi debout en direction du sud et adresse des prières à la Terre. »

Yima se tourna vers le sud, enfonça son épée dans le sol et prononça ces paroles : « Ô Spenta Armaiti, ouvre cette terre et gonfle-la afin de contenir tous ces troupeaux ! » Et en effet, la Terre prit du volume.

Yima régna six cents années de plus. Puis le même problème recommença. Yima planta son couteau, adressa ses prières et une nouvelle fois la Terre gonfla pour accueillir la vie.

Yima régna neuf cents années encore, puis la même cause engendrant les mêmes effets, la Terre grossit encore une fois.

Sachant proche l'arrivée d'Ahriman sur Terre, Ahura-Mazda apparut de nouveau à Yima et lui dit :

« Yima, roi loyal, fils du soleil, prends garde : l'hiver fatal va bientôt descendre sur la Terre. Avec lui s'abattront le blizzard et la glace. La neige tombera épaisse et recouvrira tout. Aucun animal n'échappera à la mort, ni ceux qui vivent au plus haut des montagnes, ni les bêtes sauvages, ni celles qui dorment dans une étable. Je t'invite donc à construire sous la terre une étable aussi large qu'un terrain d'équitation [3,5 km / 3,5 km]. Tu y feras entrer des ovins, des bovins, des hommes, des chiens, des oiseaux et des braises rougeoyantes. Ensuite, tu feras passer à l’intérieur, un cours d'eau dont le lit sera large d'un hatra [700 mètres] ; c'est sur ses rives, toujours vertes et fertiles, où la nourriture ne manque jamais, que s'établiront les oiseaux. C'est aussi sur ces rives que tu construiras des maisons qui comprendront un balcon, une cour et un couloir. Tu y feras vivre des hommes, des femmes, mais seulement les meilleurs d'entre eux. De même, tu ne feras entrer dans ton étable que le meilleur du bétail. Tu entreposeras aussi des graines, des fruits et légumes les plus goutus, ceux dont les odeurs sont les plus suaves. De toute chose, tu devras en emporter un exemple de type masculin et un autre de type féminin. Prends garde à ne pas faire entrer dans ton refuge des bossus, des obèses, des incapables, des lunatiques, des pauvres, des menteurs, des méchants, des jaloux, des personnages aux dents cariées, des lépreux, ni aucune créature dont le corps serait marqué par l'empreinte d'Angra-Mainyu. Pense aussi à entreposer les récoltes de l'an dernier, afin que vous puissiez survivre en attendant de récolter vos propres moissons. Une fois le danger hivernal passé, vous serez ceux qui repeupleront la Terre. »

Voyant Yima volontaire mais ne sachant pas comment s'y prendre pour réaliser sa mission, Ahura-Mazda lui dit encore : « creuse la terre avec ton couteau et pétris la boue de tes mains. »

Le glorieux Yima mena ainsi sa tâche à bien et fit entrer dans son immense étable deux mille personnes. Après avoir allumé un feu avec les braises de sorte à créer une lumière artificielle, il ferma l'étable et en scella la porte avec un anneau d'or.

YIMA, le premier homme (mythe perse)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article