Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le vol de la vache KAMADENYU (mythe indien)

Le vol de la vache Kamadenyu est un épisode célèbre du Mahabharata. Celui qui possède la vache possède alors le monde entier :

Jamagdani et sa famille vivaient dans un ermitage reculé avec pour seule compagnie la vache céleste Kamadeniou dont ils avaient reçu la garde.

Bien qu'il s'agissait d'un secret, le démon Kartavirya Arjuna en vint à apprendre que Kamadéniou était gardée par Jamadagni. Dès lors, jaloux d'une telle richesse, Kartavirya Arjuna eut l'envie de tout posséder sur terre, y compris la plus sainte de toutes les vaches sacrées. Il réunit donc une puissante armée, puis dirigea ses troupes vers l'ermitage ou vivaient Jamadagni et sa famille.

D'abord, Kartavirya Arjuna proposa au rishi de lui livrer sa vache sans combattre, mais Jamadagni, qui savait sa force immense et sa magie sans limite, lui répondit qu'il était prêt à combattre, même seul, face à l'univers tout entier, s'il s'agissait de protéger celle dont Brahma lui avait donné la garde.

Kartavirya Arjuna engagea donc le combat, livrant dans la bataille et à une mort certaine des dizaines de milliers de soldats. Ce jour-là, Jamadagni combattit vaillamment avec ses quatre fils aînés à ses côtés (le plus jeune, Parashurama, était absent car il était alors en pèlerinage à Varanasi afin de se purifier de son matricide.)

Après des jours d'une bataille acharnée durant laquelle les cinq ascètes réussirent à repousser les attaques de dizaines de milliers de soldats, Kartavirya Arjuna entra enfin sur le champs de bataille. Grâce à sa fraîcheur et à ses pouvoirs surnaturels, il prit le dessus sur les cinq ascètes que plusieurs journées de combats, menés nuit et jour, avaient fatigués.

Vainqueur, le roi fit escorter Kamadenyu en son palais puis il en restreignit les bienfaits à l'unique caste des Kshatriyas dont il faisait partie avec son armée.

Dans un autre épisode, la vache Kamadenyu est encore au centre d'un combat : celui qui oppose le rishi Vashishte à Vishvamitra (ce dernier ayant maudit le roi d'Ayodhya Harishchandra) :

« La nouvelle de l'ascension d'Harishchandra et de sa cour fit tant de bruit qu'il n'y avait pas un endroit sur Terre qui ne résonnât du récit de ce miracle. Cependant, la gloire d'Harishchandra avait été telle que même le règne animal s'en faisait l'écho, et comme Vashishte, en bon rishi qu'il était, connaissait la langue des oiseaux, il était venu à surprendre, malgré lui, une conversation entre deux paons.

Vashishte vivait en effet dans une grotte au sommet de l'Himalaya, accompagné seulement de Kamadenyu, la vache sacrée qui était née du barattage de la mer de lait et à qui Vishnou avait confié la garde.

Apprenant en détails les mésaventures du roi Harishchandra, Vashishte résolut de retourner dans la vallée afin de punir le rishi Vishvamitra qui, selon lui, avait abusé de son pouvoir et de sa condition de brahmane.

À peine de retour à Ayodhya, Vashishte débuta un combat sans merci contre son rival. Pour la première fois s'opposaient sur terre le gourou de la dynastie solaire et celui de la dynastie lunaire. La puissance des deux rishis n'ayant rien à envier à celle des dévas, la bataille dura des jours, puis des semaines et des mois.

Voyant son maître attaqué, la vache sacrée fit naître de son corps des légions de peuples et de soldats, qui se rangèrent dès lors au côté de Vashishte et combattirent pour lui.

De la queue de Kamadenyu naquit le peuple iranien des Palhavas. De ses mamelles sont sortis les Dravidiens qui peuplèrent bientôt le sud de la péninsule indienne. C'est aussi des mamelles que jaillirent les Sakas (Scythes), qui peuplèrent alors le nord de la chaîne himalayenne et le bassin du Tarim. De son torse furent créés les Yonas (Ioniens), les peuples grecs qui s'en allèrent vivre sur les rives de la lointaine Méditerranée. De ses excréments furent façonnés les redoutables Munda qui s'établirent sur les côtes orientales des ghâts indiens. De ses urines jaillirent à leur tour les Kanchis, qui vécurent aux alentours de Madurai, à l’extrême sud de la péninsule indienne.

Enfin, de l'écume de sa bave, naquirent les Paundras du delta du Gange, les Yavanas, habitants de l'Europe, les Kiratas du Népal, les cinghalais de l’île de Lanka. C'est encore de la salive de Kamadenyu que vinrent au monde les tribus Pulindas des montagnes du Vindhya, mais aussi les Chinois, les Huns, les Kéralais des ghâts occidentaux et un nombre infini de tribus barbares, telles les Khasas et les Chivukas du Cachemire et de l'amont de l'Indus.

Malgré tout, même affrontant à présent une alliance de tous les peuples du continent eurasiatique, Vishvamitra ne cédait pas et répondait coup pour coup, sortilège pour sortilège, mantra pour mantra. »

 

Le vol de la vache KAMADENYU (mythe indien)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article