Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Gaokerena, l’Arbre cosmique des Perses

Cet arbre de la mythologie perse a sept branches : d'or, d'argent, de bronze, de cuivre, d'étain, d'acier et d'un « mélange de fer » (Bahmanyasht).

Après le déluge, alors que les montagnes perçaient les flots, sortit de l'océan Gaokerena, l'arbre originel, l’arbre de la sagesse, dont les feuilles et les fruits sont autant de secrets et de vérités. Gaokerena contenait en lui toutes les plantes, tous les mystères, tout ce que les mortels ne désireront jamais savoir. Ahura-Mazda créa cet arbre avant tout pour tenir éloignée la décrépitude et permettre à l'humanité d'accéder à la plénitude, ainsi que pour permettre à la Perfection de se manifester dans le monde. Gaokerena est le guérisseur, la source d'énergie, le remède à tous les maux. En pressant ses fruits et ses feuilles, on obtient le nectar du homa, la boisson divine qui est la plus belle des libations et le meilleur des remèdes. Le homa est le nectar des dieux, la boisson magique qui garantit l'immortalité à celui qui en boit.

Malgré sa défaite, le Mal n'avait pas encore perdu sa souveraineté sur l'Univers matériel et afin de détourner à son profit le homa qui perlerait de l'arbre de vie, Ahriman créa dans l'océan Wazay, la grenouille monstrueuse. Cet animal était tel qu'il devint la plus grande créature de l'Univers.

Pour tenir éloigné ce lézard, Ahura-Mazda créa dix poissons géants, les Kars. Encore plus grands que ne l'était la grenouille, leur tâche était de tourner sans cesse autour de l'arbre à homa afin d'en interdire l'accès aux monstres d'Ahriman.

Ces poissons étaient les plus gigantesques des créatures jamais créées par Ahura-Mazda. Ils étaient si grands, que même s'ils avaient nagé rapidement toute une journée durant, ils n'auraient pu parcourir une distance équivalente à leur propre taille. Désirant que ces poissons fussent les créatures les plus vigilantes qui soient, Ahura-Mazda les dota d'une vue si perçante qu'ils auraient été capables de percevoir une aiguille, même enfouie au plus profond des abysses maritimes. Le dieu juste et bon les consacra souverains des mers et plaça l'ensemble du règne aquatique sous leur commandement. Depuis, se relayant par groupe de deux pour assurer sa protection, ces poissons circulent autour de Gaokerena en d'inlassables mouvements circulaires. Leur veille est cependant facilitée par le fait que leur créateur les a dispensés du besoin de manger, les abreuvant plutôt de nourriture spirituelle.

Gaokerena, l’Arbre cosmique des Perses

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article