Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Les RIBBHUS (divinités indiennes)

La mythologie grecque se retrouve bien sûr en Inde, comme par exemple avec le mythe des Ribhus, ces demi-dieux forgerons qui descendirent sur terre pour offrir leur techniques aux hommes, mais qui ne manquèrent pas de fâcher les dévas, qui leur refusèrent l'entrée de retour à la divine cité. Ne s’agit-il pas là du célèbre mythe de Prométhée, lequel fut importé en Grèce depuis le Caucase ? Vishnou insufflant sa présence dans chacune de ses créatures, puis se divisant entre le féminin et le masculin, n'est-il pas aussi un mythe qui trouve un profond écho en Grèce ? En particulier chez Platon et son mythe de l'être primordial contenant en lui les deux sexes, avant qu'il ne soit tranché en deux par la foudre de Zeus.

*

Ayant crée le support de la Création, les Prajapatis, inspirés par la Trimurti, Brahma, Vishnou et Roudra peuplèrent donc l'univers d'une infinité de créatures. Celles-ci pouvaient être de nature spirituelle, au contraire matérielle, ou bien encore les deux à la fois. Cependant, jusqu'à la première cérémonie rituelle menée par Soma et inspirée par Brahma, seules les forces du bien avaient pu s'exprimer et façonner les mondes. D'ailleurs, en ces temps immémoriaux, ni le bien ni le mal ne n'étaient encore distingués.

Si, finalement, le mal entra dans la vie, ce fut paradoxalement la conséquence d'une action qui s'était voulue noble. Voici comment cela arriva :

Le prajapati Angiras, le premier de tous les sorciers, le maître absolu de la magie noire, eut un fils, qu'il appela Sudhanvan. Sudhanvan eut lui-même trois fils, qu'il nomma les ribbhus, ce qui veut dire en sanskrit « la langue sacrée des anciens aryens », « les habiles. » Les ribbhus héritèrent de leur grand-père la maîtrise de la science occulte et grâce à leur intelligence, à leur maîtrise des techniques et à leur créativité, ces trois artisans gagnèrent bientôt un statut divin. Résidant alors à Indrapura, la cité céleste, ils créèrent sans relâche des outils et des armes pour les dévas afin que ceux-ci forçassent les éléments à respecter la loi de Brahma, le Dharma.

Cependant, un jour, alors qu'ils étaient de passage sur Terre, les Ribbhus furent saisis de pitié en voyant l'humanité vivre nue, sans habit, sans foyer, sans maison. S’intéressant de plus près à la race humaine, les Ribbhus remarquèrent que celle-ci ne possédait que ses mains pour gratter le sol en quête des racines dont elle se nourrissait. Plus encore, les Ribbhus pleurèrent en constatant que les hommes, les femmes et les enfants grelottaient dans la nuit de la terre, sans le secours des braises et du feu... Alors, sans plus réfléchir aux conséquence de leurs actes, les Ribbhus s'’incarnèrent sous une forme humaine et délivrèrent à l'humanité leurs nombreux savoir-faire, dont la maîtrise du feu n'était pas des moindres.

Dès lors, l'humanité se redressa, captura le feu, l'emprisonna dans un foyer puis le nourrit de bois. Les hommes se fabriquèrent des armes redoutables avec lesquels ils chassèrent tandis que les femmes inventèrent la couture puis le métier à tisser. Occuper à leur nouvelle tâche, les hommes délaissèrent les dieux, et ce n'était plus que rarement qu'ils leurs envoyaient leurs prières et hommages. Satisfaits d'avoir porté secours à l'humanité et de l'avoir aidée à dépasser sa condition animale, les Ribbhus demeurent sur terre afin de compléter leur existence humaine. Étonnés de recevoir moins de prière, encore plus étonnés de constater l'absence des Ribbhus qui préféraient vivre sur terre que de rejoindre au plus vite Indrapura, les dévas commencèrent à maugréer contre les triplés artisans. Sur terre, les ribbhus menèrent une vie pleine d'humilité et jamais ne demandèrent le salaire de leur invention. Leur exemple sema encore plus la discorde chez les dévas qui voyaient là une leçon d’humilité qui leur était envoyée, à eux qui vivaient dans le luxe d'Indrapura et dans le confort des offrandes de l'univers.

Arrivés au terme de leur vie sur terre, les Ribbhus reprirent leur forme originelle et divine puis retournèrent simplement à Indrapura. Cependant, des dévas leur en refusèrent l'accès, leur reprochant leur complicité avec les humains. On voulut même envoyer les triplés dans l'enfer du Naraka où, impatient, Yama le seigneur des enfers attendait ses premières victimes.

Pour les sauver d'une éternité de souffrance passée à expier le crime qu'ils avaient commis et qui avait consisté à déstabiliser l'ordre cosmique, d'autres dévas intercédèrent en leur faveur. Après avoir écouté chacun des dieux, leur chef Indra demanda à Brahma de rendre les Ribbhus immortels en reconnaissance de leur immense pouvoir et de leur tout aussi grande humilité. Brahma accepta et Surya leur fit une place au cœur du soleil où ils résident depuis et résideront encore jusqu'à la fin des mondes.

Les RIBBHUS (divinités indiennes)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article