Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Les PURANAS

Les Puranas sont les « légendes ancestrales » composées au long du premier millénaire de notre ère. Ce sont la troisième génération de textes sacrés de tradition védique et sanskrite.

Il existe 18 puranas majeurs, les Mahapuranas, ce sont les plus connus. Ils sont accompagnés de 18 ou 100 puranas mineurs. Vyasa est encore une fois crédité comme le compilateur de nombre d'entre eux.

Les Puranas les plus régulièrement cités sont le Kurma Purana, le Matsya Purana, le Skanda Purana, le Vamana Purana, le Varaha Purana, le Kalki Purana (parfois classé comme Purana mineur) et bien sûr le Shiva Purana (un des rares traduits dans notre langue).

Il est possible que le Matsya Purana soit le plus ancien des Puranas, dont la rédaction remonterait à la fin du premier millénaire av. J.-C., tandis que le Varaha Purana est bien plus récent (car on y sent l'influence de la Bhakti et du philosophe Ramanuja, ce qui permet de la dater du début du second millénaire apr. J.-C.). Pourtant, le Matsya comme le Varaha Purana mentionne les mêmes légendes (en particulier celle du barattage de la mer de lait ou encore du déluge dont Manu fut le seul rescapé), ce qui témoigne d'une stabilité incroyable des coutumes et croyances indiennes, qui ne varièrent qu'à peine au long des siècles et qui furent reprises inlassablement d'une génération à l'autre, d'une zone géographique à l'autre.

Le purana le plus populaire jusqu'à nos jours est sûrement le Bhagavata Purana, aussi appelé « le livre de Krishna ». Avec la Bagavad Gita, il est considéré comme le plus sacré des textes par certaines traditions vishnavites, c’est l'un des deux principaux livres saints de la tradition vishnavite. Sa composition légendaire remonte à plusieurs millénaires avant notre ère et témoigne de la vie et des miracles de Krishna. Comme tous les autres Puranas majeurs, le Bhagavata Purana est crédité à Vyasa, et si les traditions qu'il relate semblent bien plus anciennes, il fut vraisemblablement composé vers 500 apr. J.-C.

Les dates de rédactions des puranas varient beaucoup, et plus encore que les Vedas ou les grandes épopées, il est difficile de leur assigner un auteur, mais aussi un contexte de composition. Les Puranas possèdent d'ailleurs une respectabilité variable. Pour les partisans les plus humbles de Kali, ils sont le fondement unique de leur culte, tandis que pour les brahmanes gardiens des traditions védiques, ils ne sont que des contes, considérés bien en deçà des Upanishads et des Vedas.

Les puranas, s'ils sont une dépréciation métaphysique et poétique évidente par rapport aux œuvres plus typiques de l'âge d'or aryen et brahmanique, possèdent cependant l’intérêt d'être bien plus faciles d'accès. Ils ont même servi d'inspiration aux poètes arabes et aux fabliaux européens, par leur facilité à aborder sous une forme plaisante, les enjeux les plus essentiels de la condition humaine, comme la mort, l'amitié, la dévotion, l'alimentation ou la sexualité.

Kandu et Pramocha, Vishwamitra et Ménaka, Pourouravas et Ourvashi, innombrables sont les contes védiques repris dans les légendes puraniques. Ces récits sont les variations d'un même mythe, celui d'un homme glorieux par ses actes ou par sa sagesse, mais qui met en danger l'hégémonie des dieux. Ourvashi, Ménaka, Pramocha sont des nymphes au profil semblable, chargées par le chef des dieux de perturber la méditation et les pénitences d'un sage ou de mettre fin aux exploits d'un roi. La relation amoureuse entre un sage et une nymphe est la métaphore filée de la séduction qu’exercent les passions et les différentes manifestations de la trompeuse matérialité sur un ascète désirant la libération de son âme.

La famille de Shiva, Parvati, Ganesh et Skanda, résidents du mont Kailash

La famille de Shiva, Parvati, Ganesh et Skanda, résidents du mont Kailash

Les PURANAS

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article