Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le SRI RUDRAM - chant sacré de Shiva

Extrait du Krishna Yajur-Veda, Taittiriya Samhita, 4, 5 à 7

Depuis la traduction anglaise de: Maunish Vyas, Rudra-Tattva

 

 

Ôm Namo Bhagavathe Rudraya

« Prosternation devant le divin Rudra »

 

NAMAKAN

Ce que je ne veux pas

 

ANUVAKA 1

Protège des maladies, des démons et autres forces du Mal

 

Rudra, nous t'adressons nos salutations respectueuses et nous nous prosternons entre tes bras, devant ta divine colère ainsi que devant ton arc et tes flèches.

Puissent tes flèches nous êtres tendres et nous bénir, elles qui depuis ton carquois pourvoient à toutes les douceurs.

Rudra, maître des montagnes, que ton aspect ne soit pas à l'image de nos vices et que ton doux regard se pose sur nous et nous tranquillise en nous révélant notre véritable nature.

Ton bras féroce, levé au ciel, ne l'abaisse pas sur les êtres vivants, transforme-le plutôt en corne d'abondance, ô toi qui depuis le sommet de la montagne irradie le monde de douceur.

Fais-nous te ressembler, ô pur Seigneur de la parole, que de tes mots d'amour ennoblissent notre pensée, que tes mots doux purifient notre esprit.

Ô toi qui es notre protecteur, notre porte-parole, notre docteur, notre dieu suprême, réduit en poussière le serpent qui est en nous et qui est la source de nos vices.

Comme un soleil, rougeoyant, brûlant, brillant d'un milliard de feux, protège-nous de la colère de tes fils, les Rudras, qui comme des rayons parcourent l'Univers pour y semer la haine et la discorde.

Il vient à l'aube, celui que les bergères et les servantes voient se lever en se réjouissant.

À sa vue, toutes les créatures, et surtout celles qui ont la garde du bétail et de la Terre, c’est-à-dire les jeunes filles, les brahmanes et les dévas, tous font jaillir de joyeuses louanges à son égard :

« Ô maître du soleil, charme-nous et fais-nous jouir ! » s'écrient-ils.

 

Salutation donc à celui qui a la gorge bleue et qui est plus vaste même que le ciel,

Salutation à celui qui possède d’innombrables yeux,

Salutation à celui qui est le plus généreux des bienfaiteurs,

Salutation aussi à ses disciples, à ses fidèles, à tous les sages qui le suivent et le servent.

 

Seigneur de la douce colère, détache ton arc aux deux bouts, et lâche les flèches qui devaient l'armer.

Ô dieux aux milles yeux, émousse tes flèches, et soit notre bienfaiteur, soit celui qui nous calmera.

Ô Seigneur, toi qui portes ta chevelure en chignon tel un rishis, détend la corde de ton arc et vide au sol ton carquois des flèches qui nous étaient destinées.

Fait donc de ton arme l’outil de ta générosité, entoure-nous de tes bras et protège-nous des maladies et du vice.

 

Nous nous prosternons donc devant toi, et devant l'arc que tu brandis et dont tu nous menaces mais que nous savons inoffensif.

Que tes flèches lancées de toute part nous contournent, que ton carquois rempli gise à tes pieds…

 

ANUVAKA 2

Chanté pour la destruction des vices, des maladies,

pour être en bonne santé ou retrouver la vitalité.

 

Salutation à toi, Seigneur de l’Univers, détenteur du troisième œil, destructeur des trois mondes et des trois villes, maître du temps et des trois types de feux.

Toi qui portes à la gorge la marque bleue du poison que tu as bu pour sauver le monde, toi qui as vaincu la mort, toi qui es tout en absolument toute chose, toi qui es la paix éternelle, le plus généreux et le plus parfait des dieux, nous te saluons !

Salutations encore et prosternations, devant l’ordonnateur des quatre directions,

Salutation au gardien des chemins, au gardien de la lumière, au gardien de la santé,

Salutation aux arbres, dont les branches et les feuilles sont les cheveux du Seigneur des animaux, de la fertilité et de l'agriculture.

Salutation à celui qui est sale, à celui dont le corps est recouvert de poussière et de boue,

Salutation au Seigneur des aliments, au maître des sens et au vainqueur des poisons.

Salutation à celui qui est une maladie mortelle pour ses ennemis, à celui dont la monture est un taureau.

Salutations encore à celui qui seul peut arrêter la ronde des naissances et des morts,

Salutation donc au Seigneur de la création, maître du corps, de l'espace et du temps,

Salutation à celui qui est l'aurige de la vie et le maître des forêts et de la vie sauvage,

Salutations à celui qui ne peut être blessé et qui connaît toutes les plantes médicinales, comment les mélanger et comment les utiliser.

Salutation au protecteur de tout ce qui vit, au maître des arbres,

Salutations encore et encore, au messager, au commerçant, au voyageur qui traverse les sous-bois

Enfin, nous saluons le chef des légions, le premier des fantassins, celui qui de son cri tonitruant fait vibrer l’Univers tout entier.

Salutations au maître et au guide de ceux qui recherchent la sagesse.

 

ANUVAKA 3

Chanté pour soigner les maladies

 

Salutations à celui qui débusque les maladies, les vices et tous ses nombreux ennemis puis les défait sans faillir. Il est le vainqueur de tous les ennemis, même intérieurs.

Salutation à celui qui brandit son arc, à celui dont le carquois n'est jamais vide, au chef des brigands, au roi des voleurs qui a dérobé nos vices pour les détruire.

Salutations encore au meilleur des cambrioleurs, au chef des voleurs de grand chemin, au plus grand des escrocs, au braconnier nocturne, qui s'est introduit en nous pour nous voler, tout en régnant sur tout ce qui nous est extérieur,

Il est aussi le voleur des récoltes du vice, le voleur des bijoux et l'épée de la justice, de même qu'il est celui qui fuit la justice ; il est le criminel, le tueur, le massacreur.

Il est l'inspirateur de celui qui vole celui qu'il doit servir, de celui qui utilise ses mains pour se défendre et qui cause le trouble dans sa communauté.

Salutations encore à celui qui porte comme simple habit un pagne rouge, et qui vit humblement dans la forêt, retiré des hommes.

Il est le chef de ceux qui volent, dans les maisons et dans les champs, la propriété que d'autres nomment privée.

Salutations à celui qui est armé d'un arc et de flèches,

Gloire à celui qui met la flèche sur la corde,

Gloire à celui qui tire cette corde.

Gloire à celui qui fait de son objectif une cible que ses flèches affûtées ont touché.

Salutations à celui qui est assis, comme à celui qui est allongé.

Salutation à celui qui rêve comme à celui qui est éveillé.

Salutations à celui qui est débout et attend comme à celui qui court.

Salutations donc à l'assemblée et à celui qui règne sur cette assemblée, à celui qui est un cheval et à celui qui monte ce cheval.

 

ANUVAKA 4

Pour guérir la tuberculose, la lèpre...

 

Salutations aux malheurs qui accablent, ainsi qu'à celui qui en fait sa cible et l'a transpercé,

Salutation à celui qui aide le bien et qui est craint par le mal.

Salutations à celui qui est lié et qui est le chef de ceux qui sont emprisonnés.

Salutations au chef des légions meurtrières, qui est le chef de nos passions, de nos pulsions.

Salutations aux membres du clan et à ceux qui dirigent ce clan,

Salutations aussi aux mercenaires et aux pires filous de toutes les races.

Salutation à celui qui est leur chef à tous.

Salutation à celui qui est laid comme à celui qui a l'air de n'importe qui.

Salutations encore à celui qui a une grande âme, comme à celui la personnalité est empreinte de faiblesse.

Salutations donc à celui qui conduit un char, comme à celui qui ne possède pas de char.

Salutation à celui qui est le véhicule, mais aussi celui qui montre à tous les véhicules le chemin.

Salutations à celui qui est un soldat, tout en étant lui-même le chef de l'armée.

Salutation à ceux qui conduisent correctement ce véhicule, mais salutations aussi à ceux qui n'y parviennent pas.

Salutations à chacun des artisans qui ont travaillé à l’élaboration de ce véhicule.

Salutation aux potiers ainsi qu'aux forgerons.

Salutations encore aux chasseurs d'oiseaux et aux pêchers.

Salutations à ce qui est gigantesque, grand, grotesque ou minuscule.

Salutation à ceux qui fabriquent les archers et à ceux qui fabriquent les flèches.

Salutations aux prédateurs, à celui qui chasse les animaux sauvages, attrape les chiens avec son lasso puis les dresse.

Salutations à celui qui est un chien et qui nous protège des chiens.

Salutation aux chiens et aux maîtres qui les ont dressés.

 

ANUVAKA 5

Chanté pour être libéré de l'Illusion (Maya),

pour vaincre les obstacles et les ennemis,

pour obtenir un fils, pour une grossesse sans problème

et pour une meilleure santé

 

Salutations à celui qui a créé le monde et qui détruit ses souffrances.

Salutations à celui qui détruit le vice, gloire au Seigneur de toutes les existences.

Salutations à celui qui a la gorge bleue et des cendres appliquées sur le front.

Salutations à celui qui a les cheveux emmêlés, et à celui qui se les ai coupé.

Salutations à celui qui a un nombre incalculable d'yeux et tout autant de flèches.

Salutation au Seigneur de la montagne, lui qui est la lumière incarnée.

Salutations à celui qui permet que tombe la pluie en torrent comme s'élancent ses flèches dans l'espace.

Salutations à lui, le petit, le nain.

Salutations à celui qui est doué des plus grandes qualités.

Salutations à celui dont l'âge est ancestral et dont la gloire est connue de tous.

Salutations à celui qui existait avec la Création et qui fut avant même que ne fussent les dieux.

Salutations à l'omniprésent, au rapide, à celui qui déplace comme l'onde d'une source et dont l'énergie est celle d'une vague immense.

Salutation à celui qui est dans la vague comme à celui qui s'en tient éloigné.

 

ANUVAKA 6

Chanté pour être libéré de l'Illusion (Maya), pour vaincre les obstacles

et les ennemis, pour obtenir un fils, pour une grossesse sans problème

et pour une meilleure santé.

 

Salutations au plus âgé comme au plus jeune.

Salutations à celui qui est né avant comme à celui qui est né après.

Salutation aux hommes d'âge mûr comme aux plus jeunes.

Salutation à ceux qui sont nés dans toutes les castes, de celle qui trouvent leurs racines dans le ventre jusqu'à celle qui les trouve dans les pieds.

Salutation à ceux qui sont nés humains, avec tous les défauts que cela implique, et salutations à ceux qui sont nés autre.

Salutations à ceux qui possèdent en eux le divin comme le démoniaque.

Salutations à celui qui pourrit en enfer comme à celui qui jouit des faveurs du paradis.

Salutations au Seigneur des jardins et des champs.

Salutations à celui qui cultive et à celui qui récolte.

Salutations à celui qui est loué par les Védas, particulièrement en leur fin.

Salutations à celui qui est dans le mystère des arbres des forêts et qui prend la forme des sous-bois.

Salutations à celui qui est la forme du son et la forme de son écho.

Salutations à celui qui est la rapide cavalerie et l'intrépide infanterie,

Salutations aux braves comme aux lâches.

Salutations au héros, comme à l'anonyme.

Salutations à celui qui armé, conduit un char vers l'ennemi.

Salutation à ceux qui portent un casque solide et à ceux qui profitent de la magie d'un charme.

Salutations au glorieux chef des glorieuses légions divines : Rudra-Shiva-Ganapati.

 

ANUVAKA 7

Chanté pour augmenter l'intelligence, la santé, la prospérité et la longévité

 

Salutations au crieur qui bat le tambour pour ameuter le voisinage et annoncer la nouvelle, salutations à ce qui sort de son tambour ainsi qu'à celui qui l'a envoyé.

Salutations au courageux qui ne fuit jamais devant l'attaque, comme au circonspect qui se renseigne sur son ennemi en l’espionnant.

Salutations à l'émissaire comme à l'adversaire.

Salutations à celui qui est si proche des hommes, qu'il est pour eux un carquois rempli de flèches aux nombreux pouvoirs.

Salutations au penseur subtil qui possèdent des idées aiguisées comme un couteau, mais salutations aussi à celui dont la compagnie ennuie et dont le discours fatigue.

Salutations celui qui maîtrise les plus puissants des projectiles et à celui qui possède les meilleures armes.

Salutations celui qui prend les sentiers, comme à celui qui suit la grande route.

Salutations à celui qui se conduit comme une source et à celui qui se comporte comme un torrent.

Salutations à celui qui est dans les étangs et dans les lacs.

Salutations à celui qui est dans la fluide ondée des rivières, ainsi que dans les impassibles marais putrides.

Salutation à celui qui est dans les puits et dans les sources.

Salutations à celui qui est dans la pluie mais aussi dans l'aridité des déserts.

Salutations à celui qui est à la fois l'éclair et les nuages amoncelés.

Salutations à celui qui est la substance qui brûle mais aussi la chaleur qui est créée par cette combustion.

Salutations à celui qui est dans la mousson ainsi que dans le vent chaud des typhons.

Salutations à celui possède, comme à celui qui possède le possédant.

 

ANUVAKA 8

Chanté pour la destruction des ennemis et obstacles

et pour retrouver la prospérité

 

Salutations à Soma et à Rudra.

Salutations à celui qui est de la couleur cuivré de l'aube innocente.

Salutations au grand pacificateur, à Pashupati, le Seigneur-protecteur des animaux.

Salutations à ce qui est féroce et à ce qui est effrayant.

Salutations à celui qui tue en s'approchant de sa victime et salutations à celui qui l’atteint de loin.

Salutations au meurtrier comme au destructeur de l'Univers.

Salutations à celui dont la chevelure est semblable aux lianes qui entourent les arbres de la jungle.

Salutations à celui qui est dans le « AUM », le son qui traverse l'univers ainsi que la vie et la mort.

Salutations à la source de toute sérénité et de tout plaisir.

Salutations à celui qui procure les plaisirs dans ce monde et dans les autres.

 

« A-U-M Nama Shivaya »

Gloire au protecteur de l'humanité, le doux Shiva.

 

Salutations aux fleuves sacrés et à ceux qui se purifient sur leurs rives.

Salutations à celui qui est de tous les côtés et de tous les partis, de chacune des rives du fleuve.

Salutations à celui qui nous aide à traverser à la nage l'océan de nos vices et qui nous guide vers le repos et le salut.

Salutations à celui qui fit l'âme entrer dans le cœur des hommes et salutations à celui qui les encouragea à jouir du fruit de leurs actions.

Salutation à celui qui est à la fois dans l'herbe tendre de la berge et dans l'écume blanchâtre et bouillonnante des flots.

Salutations à celui qui est dans le lit sablonneux comme dans les vagues du fleuve.

 

ANUVAKA 9

Chanté pour obtenir la santé, une femme aimante,

un bon métier et un fils qui sera dévoué à Shiva

 

Salutations à celui qui trace un chemin dans le désert.

Salutations à celui qui s'abrite sous un rocher comme à celui qui habite dans une confortable demeure.

Salutations à celui qui a les cheveux emmêlés mais qui se tient prêt à défendre les siens.

Salutations à celui qui habite la Terre et à celui qui habite une maison.

Salutations au yogi qui est assis sur un coussin et à celui qui est assis sur un trône.

Salutations à celui qui vit dans les sous-bois et dans les grottes.

Salutations à celui qui médite dans un torrent et à celui qui médite quand tombe sur lui la neige.

Salutations à celui qui est l'infiniment petit des particules de poussière et à celui qui est la boue de ces particules amassées.

Salutations à celui qui est le bois sec et la jungle luxuriante.

Salutations à ce qui est solide et à ce qui est en toc.

Salutations à ce qui est droit comme à ce qui est tortueux.

Salutations à celui qui est dans les bourgeons du printemps comme dans les feuilles brunes de l'automne.

Salutations à celui qui est prêt à frapper et à celui qui frappe pour se défendre.

Salutations à celui qui avertit et à celui qui punit.

Salutations à celui qui est généreux avec ceux qui le vénèrent, salutations à celui qui est adoré par les dieux mêmes.

Salutations à celui qui n'a pas de forme mortelle et qui n'a ni commencement ni fin.

Salutations à celui qui exauce les prières des dieux mêmes.

Salutations à ceux qui sont constants dans leur quête de non-violence en pensée, en paroles et en actions.

Salutations à celui qui est en toute chose et qui voyage à travers toute chose.

 

ANUVAKA 10

Chanté pour obtenir la santé, soigner les maladies,

ne plus avoir peur, être à l'abri de l'inimitié des puissants,

ne pas avoir peur des autres êtres vivants,

avoir la vision de Shiva, Bhairava, Rudra dans sa forme la plus effrayante,

éloigner et se prémunir contre le danger,

bénédiction de Shiva et purification des pêchés

 

Ô Seigneur de l'obscurité qui punit les pêcheurs en enfer, ô dieu qui pourvoit à la nourriture de ceux qui te sont dévoués, ô dieu dont la forme est la lumière, ne nous frappe pas, épargne les hommes et les animaux, ne nous inflige pas de maladie !

Ô Rudra, dieu du monde, tu es le remède à la peine de naître et de mourir. C'est par ton corps, qui est un médicament, que nous trouvons le bonheur. C'est ton corps que nous adorons, qui est lui-même uni à Shakti. Montre-nous l'exemple, afin que nous vivions heureux.

Ô Rudra, Seigneur du monde, toi dont la chevelure est mêlée en chignon, toi le sage qui médite sur la destruction de tous les obstacles, absorbe en toi ma pensée, fait que je ne sois plus qu'une partie de toi. Fais donc que j'oublie mes volontés de conquête et que je me calme en m'assaillant en tailleur. Calme donc les bipèdes et tiens les quadrupèdes à l'écart des maladies et nous serons heureux, le monde sera en paix. L'Univers aussi.

Ö Rudra, maître du monde, rend nous heureux, sauve-nous, ajoute à nos chances de nous en sortir, diminue donc la puissance de nos vices, et d'autant plus reconnaissant nous t'adorerons avec ferveur et dévotion. Comme notre ancêtre Manu, nous t'honorerons et nous te prierons pour que tu nous offres les plaisirs de ce monde ainsi que le salut dans l'autre. Puissions-nous recevoir de toi la même bénédiction que reçu Manu et son peuple.

Ô Rudra, maître du monde, ne trouble pas nos aïeux, ne trouble pas nos enfants, qu'il soient à nos côtés ou dans le ventre des femmes, ne les trouble pas non plus, ni nos pères, ni nos mères et tient ta colère éloignée de ceux qui nous sont chers.

Ô Rudra, Maître du monde, n'afflige pas nos enfants et nos petits-enfants, ne réduit pas la durée de nos vies, n'afflige pas notre bétail, ni nos chevaux. N'afflige pas non plus ceux qui nous aident et travaillent pour nous. Ainsi nous te dédicacerons de nombreuses libations et d’innombrables offrandes.

Ô Rudra, Maître du monde, ne tue pas les êtres, ne tue pas les gens, ne tue pas nos gens, sois bénéfique, apparaît à nous sous ton aspect le plus gracieux, soit de notre côté, soit à nos côtés. Ô Rudra, protège-nous, ait pitié de nous, et fait pleuvoir sur nous une pluie de grâce venu d'un autre monde.

Souvent acclamé et loué dans les Védas, nous te vénérons, ô Rudra, car tu es le résident de nos cœurs. Tu es l'éternellement jeune, le toujours terrible, le lion effrayant, en proie à de violentes passions meurtrières. Ô célèbre Rudra, toi l'immortel donne donc le plaisir à nos corps mortels, et que sur le champ de bataille de nos vices, ton champion massacre nos ennemis et non les nôtres.

Que tes projectiles, ô Rudra, nous contournent mais que ta violente colère brûle la méchanceté dans nos actions et éradique nos mauvaises intentions. Détache la corde de ton arc pour ceux qui sont généreux avec toi et rends nos enfants beaux et forts en échange de nos rituels, offrandes et sacrifices.

Ô Rudra, plus généreux des généreux, investit ceux qui te servent, prend possession d'eux et ne devient qu'un avec leur esprit. Que tes flèches restent sur l'arbre dont elles seront extraites, et viens à nous comme un tigre dont les épaules chaloupent. Je t'en prie, ô Rudra, ne viens avec ton arc que s'il te sert d'ornement et non d'arme.

Ô Rudra, toi qui nous couvres de richesse, toi qui donnes du sens à nos espoirs, fait que tes milliers de flèches pleuvent sur d'autres que nous.

Ô Rudra, dans tes mains d'innombrables armes, toutes d'un type différent. Fait que leurs pointes aiguisées ne nous atteignent pas.

 

ANUVAKA 11

Chanté pour connaître le passé, le présent et le futur,

pour acquérir la connaissance, le savoir, la science, etc.

 

Ô Rudra, nous te demandons de garder tes milliers de soldats loin de leurs milliers d'armes à des milliers de kilomètres de nous.

Dans le vaste océan de l’éther, l'océan du chaos initial et des eaux primordiales, il se trouve des soldats de Rudra. De même, au plus profond de la Terre, dans l'enfer du Patala, il existe aussi des soldats de celui qui a un côté homme un côté femme et qui a la gorge marquée par le poison. Ces soldats ont tous atteint la libération.

Ces soldats, qui c'est certains, existent, ont le corps rouge et vivent sous des arbres éternellement bourgeonnants, ils ont tous la gorge bleutée. Certains de ces soldats ont le crâne rasé, d'autres portent des coiffures étranges. Il est certain que ces soldats existent, ce sont eux qui rançonnent les navires en déperdition et qui prennent l'eau et le vivre à ceux qui voyagent vers le lointain.

Ce sont pourtant eux aussi qui protègent celui qui marche seul sur le bord du chemin, tout en prenant soin de tous ceux qui n’ont pas pris le même chemin. Il est celui qui prend la forme de celui qui donne à celui qui a faim, mais aussi de celui qui combat ses ennemis.

Ces soldats, qui c'est certains existent, protègent aussi ceux qui voyagent avec une épée bien entretenue et bien tranchante, et avec ceux qui voyagent en gardant précieusement contre leur cœur de l’eau sacrée.

Nous t'invoquons afin que tes légions prennent un autre chemin que le nôtre et qu'elles dévient leur trajectoire d'un millier de yojanas autour de nous.

Salutations donc à ces soldats de Rudra, qui peuplent la Terre, le Ciel et les mondes qui se situent encore au-dessus. Pour eux je lève mes mains au ciel, je me tourne vers l'est, puis vers le sud, puis vers l'ouest, puis vers le nord. Face à chacun d'entre eux je me tiens, respectueux et heureux. Que ceux qui ne partagent pas nos rites, que ceux qui nous considèrent comme leurs ennemis, soient livrés à leurs mâchoires acérées !

 

Le SRI RUDRAM - chant sacré de Shiva

Vers supplémentaires

Nous saluons celui qui est notre guide sur le chemin. Il est plein de pitié, il possède trois yeux, et pour nous il médite et prie pour que le monde demeure et que la mort s'éloigne de nous.

Comme une courge qui mûrit, nous grandissons à son contact, puis nous lâchons ce que nous étions pour ne plus être que ce qu'il est.

Offrons donc nos hommages à Rudra, qui est dans le feu, dans l'eau, dans les plantes et dans les arbres et dans tout ce qui vit à travers l'Univers.

Prières et salutations au meilleur des archers, au détenteur du plus solide des arcs, au grand connaisseur des plantes médicinales, au destructeur de démons !

Rudra, tu es celui qui nous tranquillise, celui qui touche la douceur de Rudra, celui qui accède à Shiva, pour lui ce sera comme de suivre un remède qui guérit toutes les maladies.

Dieu destructeur des mondes, je te prie pour que tu tiennes éloigné de moi tes milliers de liens, ceux-là mêmes que tu uses pour t'emparer des vies de tout ce qui a vécu.

Par la force de mes incantations, que le feu du brasier s'élève et envoie sa fumée en offrande à la mort.

 

A-U-M, salutation à Vishnou et à Rudra, que la mort se tienne éloignée de nous.

Prions le destructeur de toute chose afin qu'il soit de notre côté, lui qui réside à la confluence de l'âme et des sens, offrons-lui donc pour le satisfaire des offrandes gourmandes et d'abondantes libations.

 

Om Shanthi, Shanthi, Shanthi

Que la paix soit sur l'Univers

Le SRI RUDRAM - chant sacré de Shiva

CHAMAKAN

Ce que je veux

 

 

ANUVAKA 1

Hommages et invocations à Agni et à Vishnou

 

Que ces dieux soient satisfaits de nos paroles, qu'elles renforcent encore leur puissance !

 

Puisse tout ceci être à moi :

L’abondance,

La créativité,

L’effort intense,

Le mouvement rapide,

Les bonnes idées et les bonnes pensées,

Des résolutions bénéfiques pour l'Univers,

Une bonne ouïe,

Une gloire,

De nombreux auditeurs et de nombreux disciples renommés, célèbre pour leur écoute et leur maîtrise des Védas, doté d'une illumination intérieure et d'un savoir divin, capables de communiquer avec les divinités.

La force vitale, la capacité d'expurger mon corps de ses sécrétions néfastes et de ses déchets en tout genre, déchets organiques comme mauvaises pensées.

Une bonne circulation sanguine, une nourriture saine et appropriée à chacun de mes organes,

La vie elle-même.

 

Puisse tout ceci être à moi :

La conscience, l'étude, l'éloquence,

Le mental, les yeux, les oreilles, mes sens aiguisés et la force physique,

La force intérieure, la vitalité, le pouvoir et la puissance.

Une longue vie dont la vieillesse sera empreinte de sagesse,

La conscience, le corps et l'abri,

La sécurité de mes membres, et le repos de mes os.

Que je sois conscient de mes articulations comme du déroulement de ma pensée.

 

ANUVAKA 2

 

Puisse tout ceci être à moi :

La sagesse et le respect qui vienne avec l'age,

La souveraineté, la juste colère,

L’infinie, l'insondable, l'eau potable et la victoire, la gloire,

La capacité d'offrir des cadeaux, de faire le bienfaiteur, la liberté de choisir, de me développer, de prospérer, de voir ma famille s'agrandir.

La plénitude, l’honnêteté, la confiance en soi, la foi en soi.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Puissé-je devenir la création tout entière,

Toutes les richesses,

Capable de convaincre, capable de rayonner au-dehors et en moi-même

Jouer, me réjouir, jouir de ce qui est né et de ce qui va naître,

Jouir des bons mots, jouir des bonnes actions, de ce qui est justement dit et justement fait.

Que je connaisse les richesses temporelles et celles indispensables que je dois connaître,

Donne-moi une bonne histoire, un bon passé et un avenir brillant,

Fais-moi progresser, montre-moi la voie vers la réalisation de soi.

Garde mon grenier toujours plein et mon esprit toujours vif et imaginatif,

Garde mon esprit en état de raisonner clairement et justement.

 

ANUVAKA 3

 

Puisse tout ceci être à moi :

La sérénité, l'unité, aimer et être aimé, être à l'abri du besoin.

Dépasser mes désirs, vivre dans le contentement et la gaîté,

Avoir un bon caractère et mener des actions altruistes.

Que me maison jouisse d'une bonne réputation, qu'elle connaisse la richesse et l'honneur civil.

Que les miens soient entourés de précepteurs et de protecteurs, que ce que nous voulions, nous l'obtenions sans difficulté. Donne-nous la patience et la force de caractère.

Une vision universelle qui fait de chacun de nous des égaux dans une même grandeur.

 

Puisse tout ceci m'appartenir :

Le talent d'enseigner, d'inspirer et d'être inspiré, de rechercher, de découvrir, et de chercher encore les vérités cachées et la véritable connaissance.

De me mélanger à ces vérités cachées pour ne plus faire qu'un avec elles, percevoir le rythme du cosmos, percevoir par mes sens l'imperceptible, connaître l'immortalité située au-delà de tout.

Me tenir éloigné de la maladie, une bonne digestion, un accès constant aux médicaments et aux médecins et une longévité.

Pas d'ennemis, pas d'intrépidité ni de mouvements brusques, mais un bon sommeil, un voyage spirituel sans encombre et des aubes favorables précédent de non moins favorables journées.

 

ANUVAKA 4

 

Puisse tout ceci être à moi :

Une énergie sans faille, une éloquence, à boire et des jus variés,

Du beurre clarifié et du miel, un dîner en famille et entre amis. Boire en communauté. Et pouvoir chacun en eau.

Que les agricultures soient pourvues elles aussi en eau, que tombe la pluie sur nos conquêtes et qu'avec les premières pousses du printemps nous viennent des pensées inspirantes.

Que je sois le roi de tout ce trésor, de cette nourriture abondante et délicieuse.

Avoir un esprit large et pénétrant, de même qu'une âme généreuse.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Tout ce dont j'ai besoin et même davantage, le sentiment de plénitude, la satisfaction mentale.

De la nourriture variée et par seulement pour la bouche

Toute sorte de riz, toutes sortes de céréales, du sésame, des haricots, des lentilles rouges, du millet et toute sorte de grain et petits poids.

 

ANUVAKA 5

 

Puisse tout ceci être à moi :

Les rochers, la terre, les collines et les montagnes,

Le sable, la végétation et le fer, mas aussi le plomb, l'étain, l'acier, ainsi que les alliages comme le cuivre et le bronze.

Le feu, l'eau, les plantes parasites et les plantes médicinales,

Les aliments qui se mangent crus et ceux qui se consomment une fois décortiqués, pilés, barattés ou cuits.

Les animaux domestiques, les animaux sauvages, ainsi que les animaux sacrifiés.

 

Puisse tout ceci être à moi :

La richesse, ainsi que la générosité et les possibilités de celui qui est riche.

Le succès total ainsi que la serviabilité de celui qui a réussi.

Le bétail, la volaille et tous les animaux domestiques nécessaires à une maison prospère, ainsi que la possibilité de vivre dans une telle maison.

Un juste karma et la possibilité de mener avec énergie des actions favorisant le bien public.

Assez d'argent et de ressources pour pouvoir dépasser la simple satisfaction de mes besoins primaires.

Une cible à viser, un but vers lequel avancer, ainsi que la chance d'atteindre réellement l'objectif fixé.

 

ANUVAKA 6

 

Puisse tout ceci être à moi :

Que le pouvoir du feu, qui régit la circulation sanguine et les échanges entre les organes du cerveau, soit avec moi.

Que le pouvoir d'Indra, le premier des dévas qui gouverne à l'aide de la pluie et du faisceau de son éclair, soit avec moi.

Que Soma, qui fait croître les cultures et réjouit le cœur, soit avec moi.

Que Saviter, les rayons du soleil, et Sarasvati, le flot du verbe, soient avec moi.

Tel Purusha, l'être cosmique, que ma peau puisse boire le soleil comme font les plantes.

L'éloquence et la verve de Brahaspati, le gourou et le conseiller des dieux.

L'intelligence et la clarté d'esprit de Mitra, le dieu solaire de la justice et de la vérité.

La maîtrise de Varuna des vastes, éthérés et chaotiques espaces intérieurs.

La créativité et le talent de Tvastar, l'architecte de l'Univers qui maintient mes os en place.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Vishnou, le préservateur de ce que je suis.

Les Ashvins, les célestes médecins qui pourvoient à la santé.

Les Maroutes, les vents terribles qui soufflent des confins de l'espace jusqu'à nos portes.

Les Vishwadevas, qui sont les trente-trois dieux principaux du védisme.

Prithvi, la Terre ainsi que le matériau solide des planètes.

Les distances lointaines accessibles seulement à l'esprit.

Dyaus Pitar, le Père du Ciel,

Les quatre points cardinaux,

Brahma-Prajapati, le créateur de l'Univers.

 

ANUVAKA 7

 

Puisse tout ceci être à moi :

La joie suprême de connaître et de comprendre les Védas,

La puissance et l'inaccessibilité du soleil,

Le secret de Bhrishpati, l'omniprésence de Vishnou,

Le pouvoir des vents, le pouvoir de l'obscurité et de la lumière,

La respiration cosmique, le pouvoir d'agir sur les corps célestes,

La conscience du cycle du cosmos et de la création,

Le barattage de la mer de lait.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Le pouvoir de conduire les hommes vers leur salut,

Le divin pouvoir de projeter l'Univers à travers mes yeux,

Le pouvoir de me concentrer et de méditer,

Le pouvoir de percevoir la chaleur cosmique,

Le pouvoir de comprendre les cycles cosmiques et envisager tout ce qui ne peut pas être compris.

Le pouvoir de réchauffer ou de refroidir les planètes,

L’omniprésence qui est celle des dieux qui sont partout et en toute chose, du passé comme du futur.

Le pouvoir sur les Maroutes, les vents et les courants marins.

Tel Indra, le contrôle global sur mes entreprises, et tel Aditi, une place au centre de la galaxie.

La capacité solaire à protéger la vie, hérité de Saviter

L’éloquence de Sarasvati,

L’énergie d'accomplir des tâches titanesques, influencé par Shakti.

La capacité à tout maintenir en place, dans un équilibre juste et bon, comme Vishnou.

 

ANUVAKA 8

Mentionne ce qui est nécessaire au sacrifice rituel védique

 

Puisse tout ceci être à moi :

De quoi allumer un feu, quelques poignées d'herbes sacrées,

Un foyer et des gens réunis autour,

Un maître qui officiera comme guide spirituel,

Une cuillère pour verser le beurre clarifié et un récipient pour boire le Soma,

Une pierre pour presser le Soma et une baguette de bois pour rythmer la répétition des chants sacrés,

Un sillon pour éloigner la foule amassée,

Une presse pour extraire le jus du Soma,

Un récipient en bois pour recevoir le Soma,

Un mortier en pierre pour broyer le soma.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Un récipient en terre,

Un bol pour mixer,

Un briquet pour allumer le foyer comme s'allume la lumière de la connaissance,

Un endroit sécurisé d'où les femmes pourront voir le rituel,

Un endroit réservé aux chantres et aux prêtres officiant à la cérémonie,

Des gâteaux de riz spécialement cuisinés pour être donnés en offrande,

Un endroit où faire bouillir les préparations sacrées qui seront versées en libation,

Après que le sacrifice a eu lieu, un endroit où se laver, se purifier et obtenir la protection.

Adresser les invocations au dieu concerné.

 

ANUVAKA 9

 

Puisse tout ceci être à moi :

Le Feu, l’énergie pour accomplir de nobles sacrifices,

L’amour affectueux et la tendresse,

L’illumination intérieure, aussi appelé le soleil intérieur,

L’illumination extérieure, le Soleil,

Le dévouement et la persévérance,

Le sacrifice du cheval, qui est le fruit d'une stabilité mentale sans faille et d'une emprise totale sur le monde.

La Terre, Prithvi, la Lumière Primordiale, Aditi, et sa sœur, Diti, la matière généreuse,

Dyaus Pitar, la voûte du Ciel à l'aura éblouissante,

L’harmonie de Shakti,

Un doigt qui me guide vers une direction.

 

Puisse tout ceci être à moi :

Le désintéressement,

Le chant sacré qui mène les rituels,

La prière et le souvenir en moi de l'atman, l'âme cosmique universelle,

L’initiation spirituelle,

La discipline et l'observation des règles religieuses,

L’observation et le respect des saisons, du moment approprié pour agir,

La continuité dans mes projets, comme la nuit succède toujours au jour,

Des bénédictions comme s'il m'en pleuvait dessus.

 

ANUVAKA 10

 

Puisse tout ceci être à moi :

Un fœtus, un nouveau-né, un mâle de quinze mois, une femelle de 18 mois.

Un mâle de deux ans, une femelle de deux ans.

Un mâle de deux ans et demi, une femelle de deux ans et demi.

Un mâle de trois ans, une femelle de trois ans.

Un mâle de trois ans et demi, une femelle de trois ans et demi.

Un mâle de quatre ans, une femelle de quatre ans.

Un taureau exclusivement reproducteur, une vache stérile.

Un taureau, le meilleur de sa race, une vache ayant déjà avorté ou mis au monde un veau mort-né,

Un bœuf de trait, une vache laitière.

 

Puisse ceci être à moi :

Une longue vie, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Une puissante force vitale, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

La possibilité d'évacuer ce que je dois rejeter, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Un bon système de circulation de mes fluides corporels, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Une bonne vision, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Des oreilles performantes, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Un esprit stable, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

La capacité à user correctement des mots, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Une âme, et une destinée offerte en sacrifice au divin,

Enfin, je veux être en mesure d'offrir un sacrifice et de nombreuses offrandes au divin.

 

ANUVAKA 11

Numérologie commentée par M. Vyas (dans Rudra Tattva)

 

1 : Je suis le « un ». Aucun autre chiffre n'existe.

3 : Je suis aussi les trois mondes, le grossier, le subtil et le suprême.

5 : Je suis les cinq éléments.

7 : Je suis les sept domaines de l’existence et de la connaissance.

9 : Je suis les neuf dévotions, les neuf planètes et les neuf portes du corps.

11 : Je suis les onze Anuvaka du Sri Rudram.

13 : Je suis les treize voyelles de l'alphabet sanskrit.

15 : Je suis les quinze jours du calendrier lunaire.

17 : Je suis les dix-sept parties du corps subtil qui demeurent après la mort.

19 : Je suis les 19 moyens de percevoir le réel, à l'état de veille comme de sommeil.

21 : Je suis les 21 branches du Rig-Véda.

23 : Je suis les 23 composantes du corps du sage, libéré des composantes que sont l'ego et le mental.

25 : Je suis les 25 composantes du corps humain, composé de :

5 composantes issues de l’éther : la connaissance, le mental, l'intelligence supérieure, l'ego, luxure, colère, avidité, orgueil, jalousie.

5 composantes issues de l'air : activité, le mouvement, la rapidité, la honte, la peur.

5 composantes issues du feu : faim, soif, sommeil, paresse, sociabilité.

5 composantes issues de l'eau : sang, urine, salive, cerveau.

5 composantes issues de la terre : os, la peau, la chair, les veines, les cheveux.

27 : Je suis les 27 constellations du zodiaque.

29 : Je suis les 29 tendances, composées des 25 composantes du corps humain plus 4 tendances latentes du corps humain que sont le corps, le mental, la richesse et la Jalousie.

31 : Je suis les 31 domaines d'existences, du Patala souterrain au Vaikuntha céleste, en passant par la Terre et toutes les planètes, qu'elles soient matérielles ou spirituelles.

33 : Je suis les 33 divinités que l'on appelle les Vishwa-dévas et qui sont l'essentiel du panthéon védique : les 8 fils du Vent, les 11 fils de la Colère, les 12 fils de la Lumière, les Ashvins, et Brahma.

 

4 : Je suis les 4 Védas : le Rig-Véda, le Sama-Véda, le Yajur-Véda et l'Atharva Véda, ainsi que les 4 buts de l'existence : la juste conduite, la recherche de l'amour et du profit et la quête de l'absolu spirituel.

8 : Je suis les 8 Védas, composé des 4 Védas et de leurs commentaires, et je suis les 8 directions.

12 : Je suis les 12 signes du zodiaque.

16 : Je suis les 16 phases de la Lune.

20 : Je suis les 20 éléments, composé de 5 éléments subtils, 5 grossiers et de 5 objets subtils et 5 objets grossiers.

24 : Je suis les 24 parties du corps humain sans la partie concernant la connaissance, donc sans la vie.

28 : Je suis les 28 incarnations de Dieu en tant que Ved Vyasa.

32 : Je suis les 32 connaissances primordiales.

36 : Je suis les 36 Tantras.

40 : Je suis les 40 jours de deuil que l'on observe pour le décès d'un être très cher.

Je suis aussi le 44, le 48…

 

CHA MÉ

Je suis

 

Je suis le présent, je suis la force créatrice absolue.

Je suis l'entière création.

Je suis celui qui s’est sacrifié plusieurs fois, je suis le plus noble exemple à suivre.

Je suis le rayonnement éblouissant, je suis ce qui est le plus important.

Je suis celui qui mange et digère toute chose.

Je suis le guide jusqu'au but ultime.

Je suis la Création, le Terre et toutes les autres planètes.

Je suis le Seigneur, le Grand Maître, le suprême administrateur de l'Univers.

 

 

Représentation tibétaine de Shiva-Bhairava

Représentation tibétaine de Shiva-Bhairava

Le SRI RUDRAM - chant sacré de Shiva

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article