Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

INDRA (divinité indienne)

Indra

Indra, le seigneur du tonnerre et de la guerre, est l'un des plus anciens des dieux de l'humanité. Il est adoré sans discontinuité depuis le début du second millénaire avant J.-C. Mentionné dans les traités de Mitanni et dans les Vedas les plus anciens, il est le roi des dieux, le maître absolu du panthéon védique. Ses légendes sont d'abord celles d'un être belliqueux et foudroyant, qui combat ses consorts divins ainsi que les monstres qui menacent la vie sur Terre.

C’est par Indra que vivent tous les êtres, c'est lui qui a refoulé les démons dans des grottes ténébreuses et s’est emparé de leurs dépouilles comme un chasseur de sa proie. Car Indra est celui qui n’emploie sa puissance qu’à frapper sans cesse le Mal et le Faux. Il est celui qui immole les monstres et qui jamais ne pardonne l’impertinence.

Hymne à Indra, Rig-Veda, 2, 6, 4.

De la bouche de Brahma-Pouroucha et des mots qui en jaillirent, Kashyapa et Aditi créèrent Indra, le dieu du tonnerre, ainsi que tous les autres dieux dont la fratrie fut nommée dévas.

Indra est donc l'aîné des dieux dont il est le chef. C'est le maître de la foudre et il possède comme arme redoutable les Maroutes, qui sont les Nuages Gris annonciateurs des pluies et des tempêtes. Sur l'ordre d'Indra, ces divinités de l'orage, des guerriers belliqueux aux dents de fer et aux armes et armures en or, attaquent les nuages qu'ils tranchent de leur épées. Ceux-là mêmes sont sont responsables des pluies mais aussi des feux de forêt et des tremblement de terre.

Le véhicule d'Indra est un éléphant blanc à mille têtes qui lui sert de char de combat. Lourdement armé d'éclairs, d'épées, de sabres et de lances, Indra est le déva qui est né en premier, celui qui a embelli les autres divinités par ses œuvres et dont la force et la grandeur infinies font trembler le Ciel et la Terre. Indra est plus étendu que le ciel, plus grand que la terre. Terrible et puissant, c'est en faveur des hommes qu'il s’enflamme... Et comme le taureau aiguise ses cornes, il affûte son éclair foudroyant pour les créatures .

Lui-même a consolidé la Terre et le Ciel, a déchiré les nuages orageux et agrandi la plaine des airs. C’est par lui que vivent tous les êtres, car c'est lui qui a refoulé les démons dans de ténébreuses grottes pour s’emparer de leurs dépouilles comme un chasseur de sa proie, car il est celui qui immole les monstres, ne pardonnant jamais l’impertinence. Ni la ruse, ni la violence ne sauraient triompher de lui !

Indra n’emploie sa puissance qu’à frapper sans cesse le Mal et le Faux, pour rétablir l’ordre dans la confusion et donner la forme au chaos. C'est donc Indra qui règne sur le Soleil et l’Aurore et c'est à lui qu'obéissent les eaux. Il est le modèle de l’univers, la source qui anime les êtres inanimés.

Devant Indra, dont le bras est armé de la foudre, s’inclinent donc avec vénération le Ciel et la Terre et frémissent les montagnes! Pour élargir l’horizon, il a élevé le soleil dans le ciel et a lancé sa foudre au milieu des vaches célestes pour nous offrir la prospérité. C’est à lui qu'appartiennent les chevaux rapides, les campagnes fertiles, les génisses, les villes, les chars remplis de richesses.

C’est donc vers lui que se tourne en priant le riche ou le pauvre, c’est à lui que s’adressent les invocations des prêtres et les chants des poètes. C’est lui que prient les peuples victorieux et c'est lui que les guerriers appellent à leur secours lors de combats. Tous d'ailleurs l’appellent à leur secours, comme le fermier appelle sa vache nourricière !

Se rendent vers lui, comme les marchands vers la mer, comme les femmes vers la montagne pour y cueillir des fleurs, les prêtres-chanteurs, qui sont avides de ses faveurs et entourent son autel. Pour prendre part à leurs rituels, Indra accourt avec l’impétuosité du taureau, toujours prêt à prouver sa force dans le combat et montrer qu'il mérite les louanges qui lui sont adressées.

Océan aérien, il est comme la mer et reçoit dans son sein les vastes torrents du ciel.

INDRA (divinité indienne)

« Il est celui qui met l’ordre dans la confusion et donne la forme au chaos. Accompagné des Maroutes, qui brisent tout obstacle et transportent avec eux les nuées orageuses, Indra est celui qui est allé au plus profond de la caverne pour en délivrer les vaches célestes. […] C'est lui qui règne sur le soleil et l’aurore et c'est à lui qu'obéissent les eaux. Il est le modèle de l’univers, la source qui anime les êtres inanimés. Devant Indra, dont le bras est armé de la foudre, s’inclinent avec vénération le ciel et la terre et frémissent les montagnes ! Pour élargir l’horizon, il a élevé le soleil dans le ciel et pour nous offrir la prospérité, au milieu des vaches célestes, il a lancé sa foudre. C’est à Indra qu'appartiennent les chevaux rapides, les campagnes fertiles, les génisses, les villes, les chars remplis de richesses. [...] Dans les grandes comme dans les petites affaires, c’est Indra que nous invoquons ; Indra, qui s’unit à nous, et frappe nos ennemis de sa foudre. Dans les combats fertiles en butin, c'est Indra qui nous protège ; sois pour nous un allié terrible ! » Hymne à Indra, Rig-Veda, 1, 1, 4.

Le Vajra (foudre)

 

L'arme d'Indra est le vajra : une gerbe d'éclairs qu'il fracasse sur les ennemis de la race humaine, dont il est le protecteur. Le vajra est une arme indestructible qui provoque l'illumination parce qu'elle détruit l'ignorance. Dans les rituels tantriques, le vajra est le symbole masculin et la cloche le symbole féminin.

Airavata, son véhicule, est un éléphant blanc aux multiples têtes qui lui sert de char de combat. Indra est aussi armé d'épées, de sabres et de lances.

Son pendant féminin est la matrika Indrani, la déesse de la jalousie qui est aussi sa femme. Il vit en compagnie d'une foule de jolies jeunes femmes, dont les nymphes Ramba, Tilothama et Urvashi, la plus séduisante de toutes.

Le pendant grec d'Indra est Zeus, son pendant scandinave est Thor. La culture perse, connaît Indra sous le nom de Verethragna, le dieu garant des victoires militaires, le destructeur des obstacles. Le démon de la sécheresse Vitra est nommé « Apaosha » par les Perses.

 

Le dieu du tonnerre

védique

Indra et les Maroutes - Parjanya

aryen du Mittani

Intar, Indar, Indara

aryen kassite

Maruttash, Muruttas, Maraddas (Maroutes)

koutchéen

Ylainakte

perse

Ahura Mazda, Ormuz

kailasha

Indr, Varendr, Sajigor, Shura Verin, Balumain (Indra)

hittite

Tarhunt - Nerik - Im - Inar, Indara (Indra)

louvite

Tiwaz

arménien

Vahagn

scythe

Papaios

gète

Gebeleizis (Zibelthiurdos, Zalmoxis, Jupiter Urius)

ossète

Watsilla

géorgien*

Kopala

vainakh*

Sela

albanais

Perendi (divinité principale) - Zojz - Shurd - Verbt - Drangue

philistin

Baal

mycénien

« Zeus mycénien »

grec

Zeus

gréco-égyptien

Ammon-Zeus (Zeus, Amon)

romain

Mars - Jupiter

étrusque*

Tinia

dace

Gebeleizis, Gabeleisos

thrace

Zibelthiurdos

gaulois

Taranis (Jupiter ?)

germanique

Donar, Thor, Tyr

scandinave

Thor

normand

Esprits des orages et meneurs des nuées

slave

Péroun (Élie, Ilya) - Stribog

chrétien slave

Élie (foudre et éclairs)

tchakavien

Shtrigun (démon responsable des tempêtes et du tonnerre)

estonien*

Péko

letton-lituanien

Perkunas

 

Avec Agni (200 hymnes) et Soma (123), Indra est la divinité la plus célébrée des Vedas : 250 hymnes lui sont consacrés. Mais au fil des millénaires, les dieux védiques perdant de leur importance en faveur de Shiva, Brahma et Vishnou, Indra est devenu un faire-valoir, un dieu pitoyable, présomptueux et grégaire, dont la prétention est punie par Vishnou. Indra, d'abord tout puissant, n'est plus aujourd'hui qu'un personnage secondaire des récits légendaires, incarnant souvent un dieu dont l'agacement et l'action irréfléchie entraînent des conséquences funestes. Les lieux de culte qui célèbrent Indra en divinité principale sont donc rares depuis la fin de l'âge védique, mais il subsiste le temple de Nashik, sur les rives du lac Indra, au centre de l'Inde.

 

INDRA (divinité indienne)
Généalogie du panthéon hindou
Généalogie du panthéon hindou

Généalogie du panthéon hindou

INDRA (divinité indienne)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article