Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Les protagonistes du RAMAYANA

Rama

Rama, son frère Lakshman, son ami Hanuman et sa femme Sita, sont les héros du Ramayana, ils combattent le démon Ravana en quelque 48 000 vers. Le Ramayana est la première œuvre littéraire indienne que l'on puisse assurément attribuer à un auteur unique, Valmiki, un indigène hors caste qui vivait dans une forêt sur les bords du Gange, vers le milieu du premier millénaire avant notre erre. Certaines traditions reconnaissent Valmiki comme un avatar de Brahma, car malgré sa naissance il devint célèbre par sa sagesse et la parfaite maîtrise des Védas. Grâce à sa narration ambitieuse et dynamique, le Ramayana est considéré comme le premier des romans de chevalerie, et probablement comme le premier des romans modernes ; non seulement Valmiki s'en revendique l'auteur, mais encore se réserve pour lui-même une place de choix dans son œuvre. À la fin de l'épopée, Valmiki n'est plus seulement narrateur, mais aussi un personnage de son propre récit, en accueillant dans son ashram son héroïne, Sita, qui y vivra ses dernières années. C'est d'ailleurs Valmiki qui éduquera Lava et Kusha, les fils de Rama, le protagoniste de son propre récit.

 

Rama et Sita

 

L'hindouisme prétend assigner à chaque chose, à chaque existence, une place dans l'univers. Les mythes ayant trait à Sita répondent parfaitement à ce besoin. « Sois Sita » est même devenu à travers les millénaires une expression que l'on adresse aux jeunes filles en les encourageant à être sages. « Sois Sita », cela veut dire « soit calme, soit sage, soit dévoué. Suis ton destin, reste à ta place. Accepte ta place. Accepte ton rôle de mère comme la plus belle facette de ta féminité. » Sita est pour la première fois mentionnée dans les Védas, et un des 108 Upanishads lui est consacré, ce qui laisse à penser que son culte fut, à un certain moment, indépendant de celui de Rama et relié à la déesse-mère.

Sita possède aussi des similitudes avec Parvati, la parèdre de Shiva et surtout avec Sati, l'avatar de Parvati qui se suicida par le feu pour rejoindre Rudra. Sita ne se suicidera pas en s'immolant, mais en appelant la Terre à son secours. La Terre s’ouvrira pour la recevoir en son sein, donnant ainsi tout son sens à son prénom, qui veut dire « sillon », ou « feinte de la terre » en sanskrit.

L'autre grande figure féminine du Ramayana est la reine des rakshasa et de l'île de Lanka, Mandadori. Avec Ahalaya, la femme du rishi Gotama abusé par Indra, ainsi que Draupati, l'héroïne de Mahabarata, Sita et Tara, la gardienne des étoiles, Mandadori est une des quatre Panchakanyas, les femmes chastes et exemplaires qui détruisent les vices et les pêchers. Priées avant le lever du jour, elles sont citées en exemple pour l’éducation des jeunes filles et priées avec dévouement par les plus âgées. Fille du démon architecte illusionniste Mayasura, Mandadori est l'épouse du démon Ravana qui a kidnappé Sita, la femme de Rama. Certaines versions font d’ailleurs de Sita la propre fille de Mandodari et donc la fille cachée de Ravana. Malgré son environnement et les tragédies qu'elle traverse, Mandadori est une femme exemplaire et pieuse, et toujours fidèle et amoureuse de son mari, qu'elle tente sans cesse de raisonner. Elle sera le seul secoure et la seule âme qui se penchera sur Sita quand celle-ci fut retenue prisonnière dans les jardins du palais en or de Ravana.

 

Ravana capture Sita

 

À part le couple Rama-Sita, le personnage le plus populaire du Ramayana demeure Hanuman. Jusqu'à nos jours, le champion des singes est adoré en Inde par les classes les plus populaires et il possède de très nombreux temples et d’innombrables chapelles dans tous les temples shivaïtes d'Asie.

Les protagonistes du RAMAYANA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article