Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

La légende maître Manolé (conte ROUMAIN)

Dans La Dacie Hyperboréenne, Geticus raconte « la Légende de Maître Manolé », extraite du folklore roumain et rattachée au monastère Curtea de Arges (Valachie). Nous y retrouvons les thèmes mythologiques grecs du Minotaure, de la peine qui recommence sans cesse, du palais de Minos et du vol d'Icare, mais aussi d'autres thèmes qui se retrouvent en Inde, comme l'épisode de la rencontre entre Krishna et Mayasura (le premier demandant au second de lui construire un palais en lieu et place d'une forêt marécageuse infestée de serpents). La légende de Manolé évoque aussi le mythe du cadavre de Sati, porté à bas de bras par un Shiva en pleure qui erre à travers l'Univers (et où tombèrent les différentes parties du corps de Sati, naquit un lieu saint du shaktisme).

*

« Noir-Voïvode » fit appel à un architecte, « Maître Manolé » et à ses six « compagnons ». Ils se mirent au travail, mais, voilà que pendant la nuit, tout le travail du jour s'effondrait. Angoisse des maçons et colère du Prince. Une nuit, Maître Manolé vit en rêve un ange qui lui dit que, s'il voulait achever l'Œuvre, il devait le matin suivant murer dans les assises de l'église le premier être humain qu'il rencontrera… Le matin, Maître Manolé raconte son rêve aux compagnons et s'en va au travail. Mais le premier être humain qu'il rencontra c'est sa jeune femme bien-aimée, Florica, « petite fleur »…

Vainement Manolé cherche à se dérober ; ses compagnons l'obligent à tenir son serment. Il commence alors à murer Florica dans les fondements de l'église ; la femme ne se rend pas bien compte de ce que l'homme veut faire d'elle, mais quand elle commence à sentir l'étau de briques, elle se plaint : « Manolé ! Manolé ! Maître Manolé ! Mon corps me fait mal. L'enfant dans mon sein gémit. » Mais inflexible, Manolé la mure tout entière et même ainsi, elle continua ses prières et ses plaintes. L’église put être achevée. Mais « Noir-Voïvode » ne voulait qu'aucun autre prince eût une église pareille ; il enleva les échelles, laissant Manolé et ses six compagnons sur le toit de l'église… Ils se firent alors des ailes de bois comme Dédale, mais elles ne les soutirent pas ; ils se brisèrent contre la terre, tour à tour, Manolé le dernier… Et à la place où ils tombaient, une fontaine jaillissait, sept en tout… » La Dacie Hyperboréenne.

La légende maître Manolé (conte ROUMAIN)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article