Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le divin MÉDECIN (divinité indo-européenne)

La médecine

La médecine est une science qui vit la première fois le jour en Inde avec l'Ayurvéda, qui n'est rien d'autre que l'étude et l'utilisation, à des fins de prévention, des différentes plantes médicinales.

Outre les céréales, les premières plantes génétiquement modifiées par l'homme furent les plantes médicinales aux vertus excitantes ou psychédéliques. Lesquelles étaient utilisées à des fins rituelles. Si le cannabis semble originaire d'Asie, et plus particulièrement des contreforts occidentaux de l'Himalaya, l'opium semblerait avoir été pour la première fois cultivé sur le pourtour méditerranéen.

Plantes universellement utilisées pour leurs propriétés médicinales, citons encore la sauge, la menthe et l'ensemble des épices. Ces dernières sont souvent fabriquées à partir de racines séchées, tel le gingembre et son recherché cousin le ginseng (considéré en Chine depuis 5000 ans comme un bien de luxe parmi les plus chers et les plus précieux). Ajoutons à l'herbier du parfait guérisseur, le gui, herbe sacrée des druides et le basilic, vénéré en Inde sous la forme de Tulsi, la divinité-herbe. Tulsi est l'incarnation végétale terrestre du dieu suprême Vishnou.

Les peuples indo-européens habitants des régions montagneuses, steppiques ou côtières, ne furent pas confrontés aux animaux sauvages, résidents des jungles ou des savanes. Contrairement aux Africains qui cohabitaient alors avec des lions et des tigres, contrairement aux Aborigènes, qui devaient se méfier de la multitude d'animaux étranges qui peuplent l'Australie, et dont les araignées et les scorpions ne sont pas les moins dangereux, et contrairement aux habitants des forêts denses et impénétrables des tropiques, les Indo-Européens n'eurent à craindre que les loups et les vipères (seul serpent venimeux d'Europe).

Le serpent est devenu pour eux le symbole de la mort, à cause de son poison, mais aussi du remède, grâce à ce même poison, qui en infime quantité devient un antidote. Vasuki, le roi des serpents, s'enroule autour du cou de Shiva, le dieu du yoga et de la santé. Dans la mythologie grecque ce même serpent guérisseur s'enroule autour du caducée d'Hermès, le passeur d'âmes.

Dans la mythologie védique, si Varuna est le dieu de la médecine, car il est le dieu des espaces impénétrables et donc de la mort, c'est la déesse Dhatri, une incarnation de la déesse-mère Parvati, qui incarne la santé.

Né durant l'épisode mythologique puranique du barattage de la mer de lait, Dhanvantari est quant à lui le gourou et le médecin des dévas. Il est l'auteur légendaire de l'Ayurvéda, le livre de médecine douce des hindous.

 

 

Médecins divins

védiques

Varuna - Dhatri

hindous

Dhanvantari - Shiva

kailasha

Shigan

grecs

Hermès - Asclépios

gréco-égyptien

Hermanubis

romain

Esculape

dace

Derzis, Derzelas (santé)

gaulois

Borvo (l'eau de source purificatrice) - Moritasgus

irlandais

Diancecht - Brigit

lusitanien

Endovelicus, Endovelico

slave

Hors

Le divin MÉDECIN (divinité indo-européenne)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article