Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Les ÉNARÉES (devins scythes)

La secte des Enarées

En Scythie, Hérodote attribut la pratique de la divination à une caste de transsexuels, les « Enarées » (depuis l'iranien a-narya « non-mâle »). En Inde, on observe aussi la pratique de la divination et des sortilèges par une caste homosexuelle travestie : les Hijras. Ces derniers pratiquent encore de nos jours la prostitution, la danse et la divination.

Argimpasa était la divinité tutélaire des Enarées. Assimilée par les Romains à Vénus, Argimpasa est aussi Cybèle, Isis, Ishtar... C'est l'Aphrodite céleste, toujours présente auprès du « dieu de la nature. » Les Indiens lui donnent de très nombreux noms, dont celui de Lalitha.

À l'aube, je chante la gloire de la déesse aux innombrables formes, Lalitha, la compagne de Shiva, dont la grandeur est chantée à travers les Upanishads, elle qui dépasse la vision pourtant parfaite des Vedas, de même qu'elle dépasse le discours et l'esprit, ainsi que tout le reste. Elle est la compassion sans faille, la cause de la création, de l'existence et de la destruction de l'univers. Elle est la divinité tutélaire des initiations mystiques.

Shankara, Lalitha Pancha Ratnam, 4.

À présent il est temps que je me livre entièrement à toi, car enfin je peux le dire : il n'y a nulle religion, nulle loi, nul secret, que toi-même, ma divine Mère, l'unique objet de tous mes désirs.

Abhirami Andhati, 31.

Semblable à des milliards de torches enflammées, tu es le feu qui embrase l'esprit des millions d'adorateurs qui trouvèrent la paix dans ta contemplation. Que l'on croit ou non à ton existence, tu es la seule vérité qui est, qui a été et qui sera. Cette vérité est la seule chose à posséder ainsi que la seule force à maîtriser.

Abhirami Andhati, 55

Les ÉNARÉES (devins scythes)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article