Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

Le Livre de la Sagesse d’Amménémès et les maximes du scribe Ani à son fils (aphorismes égyptiens)

Florilège de la sagesse égyptienne

Les enseignements des scribes Aménémopé (v. -1360)

et Ani (v. -1300 à -1000)

 

Pour établir cette sélection, nous avons puisé dans :

- (A) Le Livre de la Sagesse d’Amménémès : papyrus entré au British Muséum en 1888 sous le numéro 1074. Texte proposé par Pascal Vernus dans La Sagesse de l'Égypte pharaonique (Imprimerie Nationale Éditions, Paris, 2001). Aménémopé était un surintendant des céréales.

- (An) Maximes du scribe Ani à son fils : papyrus trouvé par Mariette Bey et déposé au musée de Boulacq. Textes extraits de Christian Jacq (The Living Wisdom of Ancient Egypt, 1999) et P. Vernus (op. cit.) Dans d'autres traductions, Ani peut se trouver orthographié An, Anti ou Anty.

Le numéro suivant la lettre d'abréviation signifie le chapitre de l’œuvre correspondante.

 


 

Prologue : Aménémopé à son fils

Ouvre tes oreilles, écoute ces paroles, donne ton cœur pour les comprendre. Il est utile de les placer dans ton cœur, malheur à celui qui les néglige ! Qu'elles reposent en ton for intérieur, qu'elles soient verrouillées dans ton cœur. Si tu mènes ton existence avec ces paroles dans ton cœur, tu réussiras. Que ton intelligence comprenne mes paroles et que ton cœur les mette en pratique, car celui qui les néglige ne connaît plus la paix intérieure. (A)

 

L'humilité

Si tu essuies un reproche, ne parle pas et tais-toi jusqu'à ce que la situation s'améliore. (An)

Reste humble et discret, car meilleure est la discrétion pour l'homme qui cherche la perfection. (A)

Temporise face à un adversaire, courbe-toi devant l'opposant, ne réagis pas à une parole blessante. À son heure, un esprit trop chaud est comme une tempête qui se lève, comme le feu dans la paille. Bats donc en retraite devant lui, et laisse-le à lui-même et à Dieu. Si tu agis en gardant cela à l'esprit, tes enfants te respecteront. (A, 3)

 

Le refus absolu de la violence

Ne crie pas contre celui qui t'agresse, ne lui réponds pas toi-même. Celui qui fait le mal, le rivage le rejette, l'inondation l'emporte. (A)

Garde-toi d'être violent avec un infirme. N'étends pas la main pour agresser un vieillard. (A)

 

Les convenances

Aussi important qu’il fut, un homme mauvais ne sait pas se tenir debout. [Même en position de force, un homme dont la nature est mauvaise ne saura pas comment bien se comporter.] (An)

Ne t'assoie pas si un homme plus âgé ou de plus haut rang qui se tient près de toi. (An)

N'étends pas la main pour agresser un vieillard, et ne sois pas impoli envers un ancien. (A)

 

La condamnation de la passion

N'engage pas une discussion avec ceux dont les propos sont enflammés et qui agressent verbalement. (A, 3)

Ne t’associe pas avec un homme passionné, ne l'approche pas même pour la conversation. (A, 10).

Lie-toi d'amitié avec un homme rigoureux et juste. (An)

Aie un solide mental, aie le cœur ferme. (A, 18)

 

Le refus des perversions

Ne souhaite jamais être en la compagnie d'un homme pervers. (A)

Méprise la femme de mauvaise vie qui est dans ta cité, ne la regarde pas quand elle passe et ne cherche pas à coucher avec. (An)

 

L'apologie du silence

Le corps d'un homme est plus vaste que le grenier de pharaon. Il est rempli de diverses réponses : choisis ce qui est bon à dire et que la mauvaise parole reste prisonnière de ton corps. (An)

Ne gouverne pas avec ta langue. La langue d'un homme est le gouvernail d'un bateau. Mais c'est le Maître éternel qui en est le pilote. (A, 18)

Ne te confie pas à n'importe qui, sinon tu ne perdras pour rien de ton influence. (A, 21)

Sache qu'un homme de bien est toujours affectionné de Dieu quand il réfléchit avant de s'exprimer. (A)

La barque du stupide s'immobilise dans la boue. La barque du silencieux vogue avec le vent. (A)

Ne parle pas à la légère en bavardant. (An)

Si ton œil a vu, garde le silence, de peur que ce soit pour toi un crime. (An)

Garde un cœur rempli d'amour mais qui ne laisse pas s'échapper les mots. Si tu fais ainsi, Dieu pourvoira à ce dont tu as besoin. Il écoutera ce que tu as à dire et quoi que tu lui donnes en offrande, il l'acceptera de bon cœur. (An)

Ne te joins pas à la foule qui se rassemble pour combattre. Tiens-toi à l'égard des rebelles. Ne deviens pas leur ami. Ne te rapproche que de ceux qui sont justes et bons, et dont tu auras jugé de leur nature en considération de leurs actes. (An)

Garde-toi d'actes de falsification à l'encontre d'un haut dirigeant quand tu lui fais un rapport. Tiens caché ce qu'il dit dans sa maison. (An)

Les zélés du temple sont comme des arbres plantés sur une terrasse : ils ne bourgeonnent qu'un instant, leurs racines croissent dans les poubelles, ils sont arrosés loin de leur terre de naissance et le feu est leur sépulture. Observe à présent ceux qui ne disent mot, comment ils se sont mis en retrait. Ceux-là sont comme des arbres qui ont poussé dans une terre naturelle et riche. Leurs productions de fruits sont deux fois plus importantes, car ces arbres sont en bonne santé, croissant sous l'attention du maître du verger. Leurs fruits sont doux, leurs ombres agréables. (A, 4)

Ne dis pas : « Aujourd'hui est comme demain ! », car rien n'est moins faux. Demain arrive et aujourd'hui est en train de s'en aller : les flots du fleuve se sont abaissés, les crocodiles sont libres, les hippopotames s'ébrouent sur les bancs de sable, les poissons suffoquent dans les filets, les loups sont rassasiés, les oiseaux en fête. Bientôt on videra les filets. Quant au silencieux du temple, il observe tout ça et dit : « Ra est si généreux ! » Prends donc exemple sur cet homme, et tu vivras heureux sur terre, ton corps sera contenté. (A, 5)

 

Savoir écouter

Donne tes oreilles, écoute ce que l'on a à te dire, et interprète avec ton cœur. (A, 1)

 

L'honnêteté et le mensonge

Prends garde à ne pas mentir, et ainsi tu te préserveras du combat contre le mal qui est en toi. (An)

Tu dois t'efforcer d'être sincère avec ton prochain même si cela doit lui causer du chagrin. (A).

Dieu déteste celui qui falsifie les paroles. (A)

Ne dissocie pas ton cœur de ta langue et toutes tes entreprises réussiront… (A)

Celui qui est pur comme l'or en haute teneur aura des honneurs au-dessus de la masse et verra l'effondrement de ses ennemis. (A)

Que ceux qui désirent être propriétaires ne se rendent pas prospères en creusant des sillons dans les terres d'autrui. (A)

Garde-toi d'actes de falsification à l'encontre d'un haut dirigeant quand tu lui fais un rapport. (An)

Garde-toi de la faute qu'est la fausseté des paroles. (An)

Un homme peut détruire à cause de sa langue. (An)

 

La générosité

N'oublie jamais que l'étranger est ton frère et ne passe pas avec ta jarre d'huile sans t'arrêter. (A)

Le cœur de l'homme est un don de Dieu, garde-toi de le négliger. (A)

Dieu aime celui qui réconforte les humbles plus que celui qui honore les grands… (A)

Ne mange pas sans avoir donné un peu de ton pain à ceux qui sont près de toi et n'ont rien à manger, car si le pain est éternel, la vie humaine ne l'est pas. (An)

 

Les richesses

Ne t'obsède pas des richesses. Si tu amasses ce que tu as mal gagné, tu verras que les choses s'envolent bien loin de toi et que rien ne reste à tes côtés plus d'une nuit. (A, 7)

Ne convoite pas les biens d'autrui et n'affame pas ton voisin car il est choquant de prendre à la gorge celui qui pratique le bien. (A)

Celui qui aime son prochain trouve toujours des parents autour de lui. Dieu permet d'acquérir la richesse pour faire du bien. (A)

Quels sont les avantages des beaux habits si l'on est transgresseur devant Dieu ? (A)

Qui était riche l'an dernier peut être pauvre cette année. (An)

Il en est ainsi pour toujours : l'homme n'est rien. L'un est riche, l'autre est pauvre. Tel était riche l'an passé qui est vagabond aujourd'hui. Le cours d'eau d'antan passe aujourd'hui ailleurs. De grands lacs sont à sec et d'anciens rivages sont dans l’abîme. (A)

 

La propriété

Ne fais pas tomber les limites d'une propriété. (A, 6)

N'entre pas dans la maison d'un autre, mais sache que s'il t'y invite, c'est un honneur pour toi. (An)

 

La condamnation du vol

Ne convoite pas les biens des autres, mais concentre-toi sur ce que tu es toi-même en train de construire. (An)

Ne regarde pas de la maison d'autrui. Si ton œil a vu, garde le silence, de peur que ce soit pour toi un crime. Ne le fais pas raconter au-dehors par un autre, de peur que ce soit une action digne de la mort. N'entre pas dans la maison d’un autre. Mais, s'il te fait entrer, sache que c'est un honneur pour toi. (An)

N'emplis pas ton cœur des biens d'autrui. (An)

Ne vole pas, et tu trouveras du profit. Un tel acte sera salutaire à ton âme. En vérité les desseins de Dieu sont impénétrables, incline-toi devant eux et sache qu'il peut, quand il le veut, détruire la tranquillité des hommes. (A)

Garde-toi de voler un malheureux. (A)

 

L'injustice

Garde-toi de voler les pauvres, et d'opprimer les affligés. (A, 2)

Ne permets point que le pauvre et le vieillard soient rudoyés par le geste et la parole. (A)

Si tu découvres qu'un homme mauvais a détourné une mesure de pain à un pauvre travailleur, empêche que cela se renouvelle dans l'avenir. Un tel acte sera salutaire à ton âme. (A)

Si un jeune homme maudit un vieil homme, ne prends pas le disque Solaire à témoin, car Ra qui sait tout punira le coupable en plein cœur. (A)

Garde-toi d'être violent avec un infirme. N'étends pas la main pour agresser un vieillard, et ne sois pas impoli envers un ancien. (A)

 

Gouverner les hommes

Un homme en fonction doit être grand dans sa fonction, comme un puits doit être riche en eau que l'on puise. (A)

Ne gouverne pas avec ta langue. La langue d'un homme est le gouvernail d'un bateau. Mais c'est le Maître éternel qui en est le pilote. (A, 18)

Ne te confie pas à n'importe qui, sinon tu perdras, pour rien, de ton influence. (A, 21)

Le chef du troupeau est un animal comme les autres. (An)

 

Les courtisans

Un scribe qui est habile dans ses affaires est digne d'être un courtisan. (A, 30)

 

La famille

Rends en double le pain que ta mère t'a donné. Porte - la comme elle t'a porté. (An)

Construis toi-même ta maison, et ne considère pas que celle de tes parents te revient de droit. (An)

Construis pour toi une maison, tu réussiras à supprimer les haines de la résidence en commun. Ne dis pas, il y a une maison qui me vient de mon père et de ma mère, car tu tombes en partage avec ton frère, et ta part, ce sont les dépendances. (An)

Épouse une femme tant que tu es jeune, et qu'elle enfante pendant que tu es jeune, car heureux l'homme dont les siens sont nombreux, on le respecte à proportion de ses enfants. (An)

Tout va bien pour l’homme dont la maisonnée est nombreuse. (An)

Ne sois pas rude avec ta femme quand tu sais qu'elle tient de son mieux ta maison. Reconnais son mérite et mets ta main dans la sienne. Au lieu de semer le malheur que ta conduite soit un exemple pour tes enfants et une source de paix et de bonheur. (An)

 

La volonté

Un homme inactif n'aboutit à rien. Celui qui sait faire des plans est digne de considération. (An)

Ne t'endors pas en t'inquiétant pour le lendemain. C'est au matin que l'on doit s'inquiéter du lendemain. Mais l'homme ignore comment sera demain. (A, 18)

Il suffit de désirer, ne serait-ce qu'un instant, quelque chose, pour voir diminuer rapidement les chances d'obtenir cette chose. (A, 18)

Du bois tordu laissé dans un champ, et qui a été exposé au soleil et à l'ombre, un charpentier fait la canne d'un vieillard. (An)

Chacun peut maîtriser sa nature si la sagesse enseignée l'a rendu ferme. (An)

 

Le bonheur

Tu connaîtras le bonheur, si tu vis une vie en accord avec les volontés divines et si tu demeures à l'intérieur de l'espace que Dieu t'a alloué pour l'existence. (An)

Ne te perds pas dans le monde extérieur au point d'en négliger ton éternel espace intérieur. (An)

Chacun peut maîtriser sa nature si la sagesse enseignée l'a rendu ferme. (An)

 

La mort

Quand la mort vient, elle s'empare de l'enfant comme du vieillard. (An)

 

Le sacré

Lorsque tu entres dans le sanctuaire divin évite le bruit et respecte la maison de Dieu. (An)

Ne t'approprie pas la part qui revient au temple. Respecte les biens divins. Ne sois pas avide, et tu seras comblé. Ne détourne pas un serviteur de dieu pour lui demander un service. (A, 5)

Célèbre la fête de ton dieu au bon moment, et renouvelle-la quand il le faut, car un dieu s'irrite quand on le bafoue. (An)

Verse des libations d'eau pour tes ancêtres, hommes et femmes qui vivent dans la vallée de la mort. Les dieux seront témoins de cette bonne action. (An)

Récite tes prières à Aton lorsqu'il apparaît à l'horizon pour qu'il t'accorde une grande prospérité, la santé et qu'il t'épargne du besoin et de la misère pour toute ta vie. (A)

Prie humblement avec un cœur sincère pour que toutes tes paroles soient dites en secret. Alors Dieu écoutera ton message et acceptera tes offrandes. Aie toujours à l'esprit que c'est ton Dieu qui donne et décide de l'existence, donne-toi à lui continuellement et que demain soit comme aujourd'hui. (An)

Le Dieu de ce monde vit dans la lumière, au-dessus du firmament, mais ses emblèmes sont sur la terre, ne discute pas ses mystères et tu verras, le divin lever de soleil faire pousser toutes végétations et multiplier les aliments dont l'homme se nourrit. (An)

 

Le divin

La vérité est toujours envoyée par Dieu. (An)

En vérité, l'homme est fait d'argile, mêlé à de la paille, Dieu est son créateur et tous sont sortis de sa divine main, combien est heureux celui qui atteint l'au-delà sain et sauf ! Cela prouve qu'il vit dans la main de Dieu. (A)

La divinité est dans la réussite, mais l'homme est dans l'échec. C'est une chose que les paroles que prononcent les hommes, c'en est une autre que les actes d'une divinité. Ne refuse pas la responsabilité de tes actes si tu t'évertues à semer la discorde. Les fautes aussi relèvent de la divinité. C'est elle qui scelle de sa volonté nos destins. À ses yeux, n'existe aucune réussite, ni aucun échec. (A, 18)

La langue d'un homme est le gouvernail d'un bateau. Mais c'est le Maître éternel qui en est le pilote. (A, 18)

Meilleure est la pauvreté dans la main de Dieu et meilleur est le pain quand le cœur est heureux, car chaque homme a son heure fixée par le destin. (A)

À quoi sert d'être richement vêtu, si l'on se comporte comme un fraudeur devant Dieu ? La faïence déguisée en or devient du plomb quand vient le jour… (A)

Si un jeune homme maudit un vieil homme, ne prends pas le disque Solaire à témoin, car Ra qui sait tout punira le coupable en plein cœur. (A)

Ne vole pas, et tu trouveras du profit. Un tel acte sera salutaire à ton âme. En vérité les desseins de Dieu sont impénétrables, incline-toi devant eux et sache qu'il peut quand il le veut, détruire la tranquillité des hommes. (A)

Tu connaîtras le bonheur, si tu vis une vie en accord avec les volontés divines et si tu demeures à l'intérieur de l'espace que Dieu t'a alloué pour l'existence. (An)

Le Livre de la Sagesse d’Amménémès et les maximes du scribe Ani à son fils (aphorismes égyptiens)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article