Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

RÉMUS et ROMULUS abandonnés dans un PANIER d'OSIER (récit romain)

Outre celui des jumeaux fondateurs, le mythe de Rémus et Romulus met en scène un autre thème commun, celui du nouveau-né abandonné dans un berceau d'osier aux flots d'une rivière. Moise, Krishna et Sargon (v. 2334 à 2229 av. J.C.), possèdent de similaires légendes concernant leur naissance. Nous empruntons le récit de Pierre Ripert (Héloïse de Mont-Rachais):

*

Il y avait sur une des montagnes du Latium une ville appelée Albe, dont les rois descendaient disait-on, d'Ascagne, fils du héros troyen Énée réfugié en Italie après l'incendie de Troie. Un roi d'Albe, Amulius, s'était emparé du pouvoir aux dépens de son frère Numitor. Il obligea sa nièce, Rhéa Sylvia, à devenir vestale, c'est-à-dire gardienne du feu sacré dans le temple de la déesse Vesta.

Il était interdit aux vestales de se marier, sous peine de mort. Ainsi Amulius espérait-il mettre fin à la lignée de son frère, le roi légitime Numitor. Mais Rhéa, bien qu'enfermée dans son temple, fut aimée du dieu Mars (les dieux, contrairement aux hommes, pouvaient entrer où ils voulaient) et elle mit au monde des jumeaux, Romulus et Rémus.

Furieux, Amulius fit mettre à mort Rhéa parce qu'elle avait trahi son vœu de célibat, et fit jeter son corps dans le Tibre. Mais le Tibre, qui était un fleuve-dieu, l'enveloppa dans ses eaux comme s'il l'avait enveloppée dans ses bras, et l'épousa.

Pour se débarrasser des nouveau-nés, Amulius les fit mettre dans un berceau d'osier qu'on abandonna sur le Tibre en crue ; le courant porta le berceau dans la vallée inondée jusqu'au pied du mont Palatin, où il s'arrêta sous un figuier. Là, une louve allaita les nourrissons. Était-ce vraiment une louve, ou était-ce Larentia ? Larentia était l'épouse de Faustulus, le berger qui trouva les deux bébés sous le figuier et les emmena chez lui.

Or Larentia était surnommée la louve ; ainsi appelait-on les femmes qui avaient plusieurs maris ou qui passaient pour être un peu sorcières. Quoi qu'il en soit, Larentia et Faustulus élevèrent Rémus et Romulus comme s'ils avaient été leurs propres enfants. Ils grandirent en combattant les bêtes féroces qui s'attaquaient aux troupeaux et les nombreux brigands qui dévastaient la contrée.

RÉMUS et ROMULUS abandonnés dans un PANIER d'OSIER (récit romain)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article