Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

L'énergie DIONYSIAQUE

L'énergie dionysiaque

« Sous le charme de Dionysos, non seulement le lien se renoue d'homme à homme, mais même la nature qui nous est devenue étrangère, hostile ou asservie, fête sa réconciliation avec l'homme, son fils prodigue. La terre offre d'elle-même ses dons, les bêtes fauves des rochers et des déserts approchent pacifiées. Le char de Dionysos se couvre de fleurs et de guirlandes, la panthère et le tigre marchent accouplés sous son joug. [...] L'esclave devient un homme libre, toutes les barrières rigides et hostiles que la nécessité, l'arbitraire ou la mode insolente » ont mises entre les hommes cèdent à présent. Dans cet évangile de l'harmonie universelle, non seulement chacun se sent uni, réconcilié, fondu avec son prochain, mais il se sent identique à lui, comme si le voile de Maïa se déchirait et ne flottait plus qu'en lambeaux autour du mystère de l'Unité originelle. Par ses chants et ses danses l'homme montre qu'il est membre d'une communauté supérieure, il a oublié la marche et la parole, il est sur le point de s'envoler en dansant dans les airs. Ses mouvements révèlent qu'il est ensorcelé. De même qu'à présent les animaux parlent et la terre donne du lait et du miel, une réalité surnaturelle parle par lui, il se sent dieu, il marche extasié et soulevé au-dessus de lui-même, comme ces dieux qu'il a vu marcher en rêve. L'homme n'est plus artiste, il est lui-même œuvre d'art ; l'énergie artiste de la nature entière se révèle parmi les frissons de l'ivresse, pour le ravissement suprême de l'Être originel. C'est l'argile la plus noble, le marbre le plus précieux, l'homme lui-même, qui est ici sculpté, et le ciseau de l'artiste dionysiaque de l'univers rythme ses coups sur l'appel des mystères éleusiniens : Vous vous effondrez, millions d'êtres ? Ô Monde, pressens-tu ton Créateur ? » F. Nietzsche, La Naissance de la tragédie.

 

L'énergie DIONYSIAQUE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article