Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arya-Dharma, l'héritage indo-européen

La bibliothèque numérique consacrée aux traditions primordiales et indo-européennes

La GOLDEN DAWN (Aube dorée)

Le symbole de la société du Vril

« La Golden Dawn s’était donné pour but la pratique de la magie cérémonielle et l’obtention des pouvoirs et connaissances initiatiques. [...] Elle était en contact avec des sociétés similaires allemandes dont on retrouvera plus tard certains membres dans le fameux mouvement anthroposophe de Rudolph Steiner, puis dans d’autres mouvements influents de la période prénazie. Elle devait ensuite avoir pour maître Aleister Crowley, un homme tout à fait extraordinaire et certainement l’un des plus grands esprits du néo-paganisme dont nous suivrons la trace en Allemagne. S.L. Mathers, après la mort de Woodman et le retrait de Wescott, fut le grand maître de la Golden Dawn qu’il dirigea pendant un certain temps de Paris où il venait d’épouser la sœur d’Henri Bergson. Mathers fut remplacé à la tête de la Golden Dawn par le célèbre poète Yeats, qui devait recevoir plus tard le Prix Nobel. Yeats prit le nom de Frère Démon est Deus Inversus. Il présidait les séances en kilt écossais, masqué de noir, un poignard d’or à la ceinture. [...] On y trouvait aussi les écrivains Blackwood, Stoker, l’auteur de Dracula, et Sax Rohmer, ainsi que Peck, l’astronome royal d’Écosse, le célèbre ingénieur Allan Bennett et Sir Gerald Kelly, président de la Royal Academy. Il semble que ces esprits de qualité furent marqués de manière ineffaçable par la Golden Dawn. De leur aveu même, leur vue du monde fut changée et les pratiques auxquelles ils se livrèrent ne cessèrent de leur paraître efficaces et exaltantes. » J. Bergier et L. Pauwels, Le Matin des magiciens (2,4).

La GOLDEN DAWN (Aube dorée)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article